Le Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB)

Créé en 1994, le Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB) est une association de droit français, à but non lucratif, dont l’OiEau* assure le Secrétariat permanent technique.

Cette plateforme d’échange de connaissances et d’expériences est composée de 192 Organismes-membres (organismes de bassins, administrations gouvernementales chargées de l’eau, organisations de coopération bi ou multilatérale) et d’Observateurs permanents, issus de 88 pays.

Elle s’est donnée pour mission principale de soutenir toutes les initiatives en faveur de l’organisation de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au niveau des bassins versants des fleuves, lacs ou aquifères nationaux ou transfrontaliers, pour concilier croissance économique, justice sociale, protection de l’environnement et des ressources en eau, et participation de la société civile.


192

membres

Organismes et Observateurs permanents

88

pays

A travers son programme d’action, le RIOB contribue à la mise en place et la formation d’organismes de bassin à travers le monde ; facilite la mobilisation des expertises ; agrège, évalue et diffuse les actions, les connaissances et les savoir-faire disponibles ; facilite l’élaboration d’outils de gestion institutionnelle et financière ; appuie le développement de systèmes d’information sur l’eau, et encourage l’éducation des populations.

Le RIOB co-anime des réseaux mondiaux tels que la « Plateforme des bassins pilotes » travaillant sur l’adaptation au changement climatique avec la CEE-ONU, et l’initiative de l’OCDE sur la gouvernance de l’eau.

Acteur reconnu de la communauté internationale de l’eau, le RIOB porte « la voix des bassins » dans des évènements mondiaux (COP, Forum Mondial de l’Eau, etc.).


* L’OiEau garantit le bon fonctionnement de ses instances (Bureau de Liaison & AG) ; assure la coordination éditoriale et la diffusion de La Lettre du annuelle, des Manuels thématiques, etc. ; anime le site internet www.riob.org et le compte Twitter @INBO_RIOB, et organise des évènements et des sessions de travail en lien avec les membres et les partenaires du réseau (UNECE, OMM, UNESCO, Commission Européenne, etc.).

Les actions portées par le RIOB, avec l'intérêt de fonctionner en réseau, d'échanger des expériences et d'améliorer collectivement notre pratique de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) sont très enrichissantes.
M. Puy Lim

Autorité du Tonlé Sap - Cambodge - 2020

Je connais et je participe à des réunions du RIOB, depuis 10 ans environ. Ce qui me parait très intéressant, c’est que le RIOB est un réseau d’acteurs. Il n’y a donc pas d’enjeux politiques très forts. Les gens y participent pour partager leurs expériences, leurs interrogations, leurs constats, les outils qu’ils ont créés. Tout le monde peut donc développer ses connaissances dans ce réseau.
Mme Yamna Djellouli

Biologiste, Professeure, Université du Mans & Chercheuse, Unité mixte de recherche « Espace et Société », Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) - France - 2020

Découvrir le site du RIOB
Actus, manuels, guides, événements, etc.

Suivez les actualités du Réseau International des Organismes de Bassin !

En savoir +

Le RIOB au Forum Mondial de l'Eau 2022
Segment Bassins

En savoir +
Le RIOB a fait ce qui est essentiel pour la gestion de l’eau : c’est d’associer les connaissances diverses sur la ressource eau, en lien avec les Directives européennes et leurs applications légales. Les membres du RIOB mettent en pratique et valorisent la gestion intégrée de la ressource, à une échelle stratégique, celle du bassin. On y conjugue de façon transversale, des considérations hydrologiques, hydrauliques, scientifiques et légales par exemple. De plus, le RIOB favorise l’organisation, la mise en réseau et la coopération de plusieurs acteurs dans un même pays et, à l’échelle internationale.
M. Iakovos Ganoulis

Professeur Génie civil, Université Aristote - Thessalonique & Directeur de l’Eau - Grèce - 2019

Pour l'ANA, les CRHC (Consejos de Recursos Hídricos de Cuenca) et les CSCA (Comités de Subcuenca), il est très important de faire partie du RIOB, car cela ouvre la possibilité d'interagir avec les organismes de bassin du monde entier, en présentant leurs progrès, leurs réalisations et les difficultés rencontrées lors de leur processus de création et dans leur fonctionnement.
M. Adolfo Toledo Parreño

Autorité Nationale de l'Eau - Pérou - 2020