Dynamisation des organismes de bassin africains, pour une meilleure gestion de l'eau : un projet ambitieux

Publié le 15/12/22

L'Agence Française de Développement (AFD) et l'OiEau ont signé un accord de partenariat très ambitieux impliquant 7 bassins versants africains, pour une meilleure gestion de l'eau, dans un contexte de changement climatique,  le jeudi 15 décembre à Paris.

Ce projet qui démarrera en janvier 2023, pour une durée de 3 ans,  s'inscrit dans l'initiative européenne, Teams Europe Intitiative regroupant des programmes phares qui "visent à  produire des résultats concrets et transformationnels pour les pays ou régions partenaires", en lien avec des acteurs européens du développement. 

Les bassins des fleuves Niger, Nil, Gambie, Congo, Sénégal, Volta et du Lac Tchad, seront au cœur du projet dont l'objectif principal est de favoriser une adaptation efficiente et pérenne aux effets du changement climatique.

L'OiEau assurera la gestion globale du projet, tout en apportant une assistance technique et institutionnelle aux Organismes de Bassin transfrontalier (OBT), afin de renforcer leurs capacités en matière de gestion intégrée des ressources en eau.

Ce projet s'articulera autour de 4 grands axes :

  • L'amélioration de la gouvernance des OBT, leur organisation institutionnelle et la mise en place de nouveaux mécanismes de financement autonome et durable.
  • Le renforcement de systèmes d'information sur l'eau, l'utilisation et la diffusion de leurs produits, ainsi que le développement d'outils d'aide à la décision.
  • L'appui à la planification stratégique des mesures et actions pour l'amélioration de la gestion des bassins versants, ainsi que la programmation et la gestion d'infrastructures et aménagements à caractère transfrontalier, y compris ceux permettant la préservation des écosystèmes.
  • La promotion de nouveaux modes de partage d'expériences et d'échanges entre les OBT et le Réseau africain des Organismes de Bassin (RAOB), membre du Réseau International des Organismes de Bassin, créé par l'OiEau en 1994.

Ce projet aura recours à toutes les innovations qui permettront d'optimiser son impact.

Ainsi, il est lié à une actualité très importante en matière d'hydrologie spatiale, le lancement le jeudi 15 décembre 2022, de SWOT (Surface Water Ocean Topography), la 1ère mission spatiale qui étudiera la quasi-totalité de l'eau à la surface de la Terre !

SWOT, est le dernier né d'un programme de satellites d'altimétrie satellitaire développé conjointement par l'agence spatiale française (le CNES), et l'agence spatiale civile américaine (la NASA).

Cette mission a été préparée par le groupe de travail SWOT créé en 2014 et animé depuis par l’OiEau, qui  réunit  des acteurs français de la recherche, institutionnels, techniques et opérationnels : CNESIRD,  AFD, IRSTEA, BRLiCNRet CLS.

Ce nouveau projet de dynamisation des OBT et de coopération transfrontalière s'inscrit dans la continuité de l'utilisation de l'hydrologie spatiale par les bassins pilotes des fleuves Congo, Niger et Sénégal, déjà menée.


L’OiEau, notamment sur les sujets de gestion des eaux transfrontalières, est l’acteur français de référence à l’international, en tant qu’opérateur. Depuis toutes ces années, il a tissé des liens de confiance partenariaux avec la majorité des organismes de bassin transfrontaliers (OBT) d’Afrique francophone. C’était donc pour l'AFD, un partenaire naturel.

Cet appui à l’OiEau, et non directement aux OBT, même si ils en sont bien sur les bénéficiaires finaux, va permettre à l’OiEau d’aller chercher de nouveaux partenaires potentiels, y compris en Afrique anglophone, pour porter une vision française de la gestion par bassin.
Lionel GOUJON

Responsable de la division Eau & Assainissement - Agence Française de Développement (AFD)

Je tiens à saluer la décision de l'AFD de faire confiance à l'expertise de l'OiEau pour coordonner ce projet ambitieux de coopération transfrontalière en Afrique. L'adaptation efficiente et pérenne au changement climatique, la préservation de la paix et le développement durable au service des populations, tels sont les enjeux auxquels nous sommes honorés de contribuer.

Les équipes d'experts de l'OiEau vont tout mettre en œuvre afin d'accompagner le renforcement des capacités des organismes de bassin partenaires, en matière de gouvernance, de planification stratégique, de création de nouveaux mécanismes de financement, d'interopérabilité de systèmes d'information, d'aménagements et de partage d'expériences.

L'OiEau qui est à l'origine de la création du Réseau International des Organismes de Bassin, il y a bientôt 30 ans, reste convaincu de la pertinence de l'échelle du bassin versant, pour une bonne gestion concertée des ressources et une conciliation apaisée des usages.
Eric TARDIEU

Directeur Général - OiEau