Le "Quaternaire" de Casablanca : paléolittoraux mio-plio-pléistocènes, signaux glacio-eustatiques et repères stratigraphiques.

Les paléolittoraux et cordons de Casablanca constituent un système morpho-sédimentaire qui, depuis le Miocène final, enregistre les variations du niveau de l'Océan mondial en relation avec les fluctuations de l'englacement aux hautes latitudes. Dans cette succession, la seule " rupture " qui permettrait de subdiviser ce système est le changement de style qui se produit dans la deuxième partie du Pléistocène inférieur (entre 1,5 et 1Ma).

Métadonnées du document