Ingénierie écologique appliquée à l’eau : Comment les mesures naturelles de rétention d’eau (NWRM) peuvent permettre d’améliorer la résilience du milieu urbain ?

Siauve S. / Fribourg-Blanc B. / Amorsi N. / DESMOT E. - ARTICLE DE PERIODIQUE - 2016

Le projet pilote européen NWRM a permis de structurer la connaissance disponible à travers toute l'Europe sur les mesures naturelles de rétention d'eau. Il est achevé en avril 2015. Il a été financé par la Direction générale de l'environnement de la Commission européenne et coordonné par l'Office International de l'Eau, avec plusieurs partenaires. Cette communication contient une description des douze mesures labellisées « NWRM » (natural water retention measures) adaptées au milieu urbain et la présentation de deux études de cas : 1°) la transformation d’une route résidentielle par l’installation de jardins pluviaux (Nottingham, Royaume-Uni), et 2°) la mise en oeuvre d’une combinaison ingénieuse de plusieurs NWRM à plus large échelle pour la reconversion d’une friche industrielle (Fornebu, Norvège). Sont présentés également certains des outils qui ont été développés dans le cadre de ce projet européen pour soutenir les maîtres d’ouvrage et les décideurs politiques dans la sélection, la conception et la mise en oeuvre de NWRM. Pour en savoir plus, voir et consulter la plateforme web du projet NWRM : www.nwrm.eu

Accès au document

Métadonnées du document