Bilan prospectif besoins-ressources en Seine-Normandie (partie hydrologique) : Gestion active des eaux (suite)

Réalisée entre mai 2005 et décembre 2006, l'étude s'intéresse aux eaux superficielles ; le territoire d'étude est celui couvert par l'Agence de l'Eau Seine Normandie, commanditaire de l'étude. Les besoins sont décrits par la base de données utilisée par l'AESN pour le calcul des redevances, la disponibilité de la ressource a été évaluée grâce à la constitution d'une importante bibliothèque de chroniques de débits naturels sur la période 1975-2003. Cette hydrologie s'appuie sur les données d'une cinquantaine de stations HYDRO qui permettent, grâce à l'étude des similitudes de comportement hydrologiques effectuée par Hydratec, de modéliser les 200 sous-bassins d'étude après calage de relations débit-débit. La reconstitution des consommations historiques (par usage) sur le bassin fait également l'objet d'une modélisation. 80 points de bilan ont été retenus. Les indicateurs retenus pour le bilan sont le ratio (consommation de pointe à l'étiage/QMNA5 naturel) et nombre moyen de jours par an passés sous le seuil du QMNA5 naturel et du QMNA20naturel, valeurs issues des chroniques reconstituées par l'étude. Ces indicateurs permettent de faire ressortir les cours d'eau en déficit structurel, et ceux dont les étiages sont aggravés par les consommations anthropiques. Le modèle permet enfin d'évaluer l'impact du soutien d'étiage par les barrages-réservoirs, l'impact des restrictions d'usages imposés par les arrêtés-sécheresse.

Accès au document

Métadonnées du document