Données sur l'eau

L’une des veilles informationnelles proposées par l'OIEau porte spécifiquement sur les données sur l’eau et les milieux aquatiques, éléments de base pour comprendre et gérer les ressources aquatiques. Les résultats de cette veille, réalisée avec le soutien financier de l'Agence française de la biodiversité (AFB), ont vocation à informer sur les données disponibles, et à faciliter l’accès de tous à ces informations. Ils sont mis à disposition de tous dans cet article, via le flux RSS et via une page Scoop.it.

-> En savoir plus : charte éditoriale de la veille "Données sur l'eau"

  Abonnement RSS

  Scoop. it!

  • 02/05/2018  - www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr

    Dans quelle mesure la société française a-t-elle changé son rapport à l’environnement ? Comment cela s’est-il traduit concrètement ? La préoccupation des Français à l’égard de l’environnement influe-t-elle sur leurs actes quotidiens ? Les citoyens disposent-ils tous des mêmes capacités à agir pour protéger l’environnement ? La protection de l’environnement s’est progressivement imposée dans l’espace public et le dernier "Théma" proposé par le Ministère en charge de l'écologie revient sur le sujet des modes de vies et des pratiques environnementales des Français.

    Dans le cadre de cette publication, le CGDD a souhaité faire dialoguer les travaux statistiques et les recherches académiques pour dresser un large panorama des connaissances sur la question. On apprend ainsi que 34% des Français jugent que l’état de l’environnement dans leur commune est bon, ou encore que 60% des Français ressentent dans leur vie quotidienne les conséquences
    du changement climatique. Toutes les informations chiffrées et les analyses associées sont disponibles dans le document.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Opinion et société
  • 30/04/2018  - donnees.eaureunion.fr

    Les "Chroniques de l’eau Réunion" présentent l’information des acteurs de l’eau et des usagers par une analyse conjoncturelle de la ressource en eau, des milieux aquatiques et de leurs usages dans le bassin Réunion. La dernière chronique dédiée à la tarification des services publics d'eau et d'assainissement collectif vise à établir "le prix de l'eau" appliqué sur le bassin Réunion, à comprendre les caractéristiques des prix facturés, à suivre ses évolutions et à déterminer le poids de la facture d'eau dans le budget des ménages réunionnais.

    Au 1er janvier 2017, le tarif moyen des services publics d'eau potable et d'assainissement collectif correspondant à une consommation d'eau de 120 m3 par an s'élève à 2,19 €/m3 toutes taxes comprises, sur la base des 24 communes de La Réunion. Celui correspondant à la consommation d'eau annuelle effective de l'abonné réunionnais s'élève à 2,15 €/m3 TTC. L'abonné aux services d'eau et d'assainissement paie 2,23 € le mètre cube d'eau consommé.

    Mots-clés:
    Assainissement, Prix de l'eau, Service public
  • 24/04/2018  - www.eaufrance.fr

    Après un mois de janvier très pluvieux et un mois de février plus conforme aux normales sai-sonnières, le mois de mars 2018 a connu une forte pluviométrie, l’excédent est en moyenne de plus de 60 % sur la France métropolitaine. Durant le mois de mars, les passages perturbés ont été fréquents et la France a connu deux épi-sodes de neige tardifs. Les précipitations ont été abondantes sur la majeure partie du pays, à l’exception des régions frontalières du nord et du nord-est. Sur les régions méditerranéennes, la plu-viométrie a atteint souvent 2 à 4 fois la normale, voire localement 5 fois sur les Cévennes.

    Les précipitations de ce mois de mars ont assuré des débits moyens mesurés dans les cours d’eau qui sont supérieurs à la moyenne dans 95 % des cas. Quant aux débits minimums, ils sont supérieurs aux normales pour 89 % des points mesurés. Les débits minimums inférieurs aux normales concernent principalement l’est et le nord de la France. La situation des nappes au 1er avril 2018 traduit une recharge hivernale effective sur les premiers mois de 2018 mais qui semble se ralentir fortement. L’équivalent en eau du manteau neigeux est au 1er avril bien supérieur à la valeur normale sur les Alpes et les Pyrénées.

    Mots-clés:
    Hydrologie, Piézométrie, Pluie et neige
  • 24/04/2018  - www.projets-environnement.gouv.fr

    Le ministère de la Transition écologique et solidaire met depuis peu à disposition la plateforme "Projets-environnement.gouv.fr", qui fournit des informations sur tous les projets susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement. Elle s’inscrit dans la continuité des travaux de modernisation de l’évaluation environnementale et du dialogue environnemental Grâce à cette plateforme, le public bénéficiera d’un accès facilité aux études d’impact sur son territoire et aux consultations du public en matière d’évaluation environnementale, organisées par les préfectures.

    Dans le même ordre d'idée, les porteurs de projets ou bureaux d’études en charge de réaliser les études d’impact pourront accéder aux études d’impact et données déjà disponibles, facilitant ainsi la réalisation de nouvelles études de ce type et améliorant leur qualité. En outre à court terme, la plateforme permettra de mettre à disposition du public les études d’impact de tous les projets et de géolocaliser les mesures compensatoires prescrites par les actes d’autorisations.

    Mots-clés:
    Continuité écologique, Economie de l'environnement, Milieu et habitat, Usage
  • 23/04/2018  - inpn.mnhn.fr

    En France, une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, ou ZNIEFF, est un espace naturel inventorié en raison de son caractère remarquable. Sur le territoire métropolitain continental, 23 zones ont été nouvellement créées et 125 ont été mises à jour. Cette évolution concerne six régions : Centre-Val-de-Loire, Hauts-de-France, Normandie, Pays-de-la-Loire, Bretagne et Ile-de-France. En ce qui concerne les régions ultra-marines, une ZNIEFF a été récemment créée à La Réunion.

    L'inventaire actuel concerne donc en totalité sur tout le territoire français, métropolitain et ultra-marin, 19 417 zones continentales et 221 zones marines. Pour le domaine continental, cela représente plus de 30% du territoire métropolitain et près de 20% du territoire ultra-marin. Vis-à-vis des listes des espèces déterminantes, la région Île-de-France a actualisé sa liste en fin d'année 2017. Celle-ci est maintenant disponible sur l'INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel).

    Mots-clés:
    Espèce, Faune, Flore, Milieu et habitat
  • 23/04/2018  - www.brgm.fr

    Le niveau des nappes au 1er avril 2018 est hétérogène d’une région à l’autre. Plus de la moitié des nappes (56%) affichent un niveau modérément haut à très haut et moins d’un quart d’entre elles (23%) affichent un niveau modérément bas à très bas. Un cinquième (21%) se situe dans la moyenne. Cette situation confirme l’incidence notable des pluies de ce début d’année.

    La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit une recharge hivernale qui tend à se terminer. On se situe désormais, avec seulement 49% des points encore orientés à la hausse, sur la période ou la plus grande majorité des points tend à se stabiliser. Le nombre de points dont la tendance d’évolution est une baisse de niveau est stable (25%) par rapport au mois précédent.

    Mots-clés:
    Eau souterraine, Hydrologie, Hydromorphologie
  • 23/04/2018  - www.rhone-mediterranee.eaufrance.fr

    Le bassin Rhône-Méditerranée vient de se doter d’un observatoire. Il s'agit d'un site internet de publication des données de suivi des populations d’alose feinte du Rhône, de lamproie marine et d’anguille européenne. Cet outil comprend une page par espèce, ainsi qu’une page d’approche territoriale et un observatoire en direct, dans lequel les comptages sont mis à jour en direct, à pas de temps hebdomadaire. Six descripteurs sont d’ores et déjà en ligne, mais d’autres seront élaborés : l’observatoire a vocation à évoluer en continu.

    Les données publiées proviennent des organismes maîtres d’ouvrages des stations de suivi, partenaires du PLAGEPOMI (Plan de gestion des poissons migrateurs). C’est l’association Migrateurs Rhône Méditerranée qui assure la collecte et l’administration des données, leur publication et l’analyse des résultats sur le site, le tout en lien avec le COGEPOMI (Comité de gestion des poissons migrateurs), qui valide annuellement les analyses.

    Mots-clés:
    Cours d’eau, Donnée et système, Espèce, Poisson
  • 23/04/2018  - www.cieau.com

    Le Centre d’Information sur l’eau (CIEAU) est un observatoire des comportements et des opinions des consommateurs vis-à-vis de l’eau. Il produit des études qualitatives ou quantitatives depuis l'année 1995. Pour prendre une place dans l'ouverture des données et leur exploitation, le CIEAU commence à mettre en ligne ses données sous la forme de "data visualisation". Les pages accessibles depuis le site web permettent une visualisation simple et interactive.

    Dans le cadre de sa politique d'open data, le CIEAU met ainsi à disposition du public un ensemble de données sur l'opinion, les perceptions et les comportement des Français vis-à-vis de l'eau et du service de l'eau. Ces données qui s'étendent sur plusieurs années sont présentées sous forme d'infographies dynamiques, téléchargeables et exploitables.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Eau potable, Eau potable et assainissement, Opinion et société
  • 19/04/2018  - www.inspiration-h2020.eu

    Dans le cadre du projet INSPIRATION, 22 partenaires de 17 pays ont développé un agenda stratégique de recherche européen (SRA) pour une gestion des sols et une utilisation du territoire respectueuses de l'environnement, socialement acceptables et économiquement abordables. L’approche développée dans le cadre du projet INSPIRATION était basée sur la prise en compte des besoins des parties prenantes de la sphère publique, de la sphère privée, de la communauté scientifique, des financeurs et de la société.

    Près de 500 acteurs issus des communautés de gestion des sols, des sédiments, de l'eau et de l'utilisation des terres ont été consultés. 39 sujets de recherche ont finalement été regroupés dans l’agenda d'INSPIRATION SRA. 22 d’entre eux s’organisent selon 4 thèmes : la demande en ressources naturelles, les fonctions du capital naturel, la gestion des territoires puis les impacts à des échelles globales, européennes et locales. 17 thèmes de recherche intégrés viennent les compléter.

    Mots-clés:
    RDI, Sol, Usage
  • 18/04/2018  - www.adcf.org

    Dans le cadre de la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (Gemapi), l’Assemblée des communautés de France (AdCF) a souhaité mener une enquête approfondie afin de recueillir des informations et témoignages sur les travaux en cours dans les territoires. Près de 460 élus et techniciens ont répondu au questionnaire diffusé par voie numérique entre février et mars auprès de 1264 communautés et métropoles de France. Depuis le 1er janvier 2018, ces communautés et métropoles de France sont en effet compétentes à titre obligatoire en matière de Gemapi, créée par la loi Maptam de 2014.

    Parmi les intercommunalités qui ont répondu, 52% estiment être avancées dans la mise en œuvre de la compétence Gemapi sur leur territoire. 40% se considèrent comme peu avancées et 6% estiment n’être pas avancées du tout. En parallèle, 23% des communautés et métropoles répondantes sont prêtes à exercer pleinement la compétence ou l’exercent déjà, un peu plus de la moitié (58%) estiment que leur territoire pourra exercer la compétence de manière effective d’ici le 31 décembre 2019.

     

    Mots-clés:
    Financement, Gestion de l'eau et des milieux, Gouvernance, Inondation
  • 12/04/2018  - biodiversite-nouvelle-aquitaine.fr

    En Nouvelle-Aquitaine, de nombreux bilans ou bulletins d'information sur le suivi quantitatif de la ressource en eau existent. Leur objectif est de suivre l’évolution des eaux souterraines, des eaux superficielles, de la pluviométrie, des niveaux de barrages, ainsi que l’impact en terme d’usages (restrictions d’eau, etc.) et sur les milieux aquatiques (populations piscicoles, etc.). Ils ne concernent néanmoins pas les mêmes échelles de territoire ou les mêmes périodicités.

    L’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine a recensé les suivis existants à sa connaissance et en lien avec le territoire régional. Les cartes, tableaux, graphiques ou encore commentaires associés à ces bilans ou bulletins sont mis en commun. Accessibles en ligne, il est possible d'accéder à ces renseignements à l’aide d'une carte interactive proposée sur le site de l'ARB. Un tableau récapitulatif des différents bulletins et bilans de suivi quantitatif est également mis à disposition.

    Mots-clés:
    Gestion de l'eau et des milieux, Quantité de la ressource
  • 12/04/2018  - www.natura2000.fr

    L'Agence française pour la biodiversité (AFB) vient de mettre en ligne un nouveau site internet pour le centre de ressources Natura 2000. Le centre de ressources a pour objectif de développer les compétences et d’accompagner techniquement les acteurs de la biodiversité pour la mise en œuvre de la politique Natura 2000 en France. Il met en commun les connaissances, savoir-faire et expériences des gestionnaires des 1776 sites Natura 2000 terrestres et marins. Ce réseau est constitué de l'ensemble des opérateurs et animateurs des sites Natura 2000, ainsi que des services de l’État concernés.

    Le site est conçu comme une boite à outils en ligne qui concrétise la mise à disposition de nombreuses ressources techniques et scientifiques liées spécifiquement à la thématique. Il propose notamment : les informations et actualités relatives à Natura 2000, les événements du réseau, les formations, les contenus des journées d’échanges techniques, les offres d’emplois et de stages, les références bibliographiques techniques, scientifiques et juridiques ainsi qu'un un accès à l’application SIN2 (Système d’information des sites Natura 2000).

    Mots-clés:
    Faune, Flore, Milieu et habitat
  • 09/04/2018  - www.anses.fr

    Une valeur toxicologique de référence (VTR) est un indicateur toxicologique qui permet de qualifier ou de quantifier un risque pour la santé humaine lié à l’exposition à une substance chimique. Ces valeurs sont utiles pour les différents acteurs de la gouvernance des risques : entreprises, expertise publique et autorités chargées de la gestion du risque (par exemple pour des riverains d’installations classées pour la protection de l’environnement, de sites et sols pollués, etc.). Ces valeurs sont indispensables à l’évaluation quantitative des risques sanitaires pour la population générale.

    Dans ce cadre, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) poursuit depuis 2004 la réalisation d’un programme national sur les VTR. Elle vient de publier une base de données regroupant plus de 500 VTR, celles qu’elle a construites (une soixantaine pour presque 40 substances) et celles d’autres organismes qu’elle utilise pour mener ses travaux d’expertise. Cette base permet d’améliorer l’accès aux VTR à l’ensemble des utilisateurs, notamment les différents partenaires publics et privés (bureaux d’études, DREAL, Agences régionales de santé, Ineris, etc.).

    Mots-clés:
    Gouvernance, Risque, Santé, Substance et polluant
  • 09/04/2018  - www.caissedesdepotsdesterritoires.fr

    Le transfert des compétences "eau et assainissement" aux communautés de communes et aux communautés d'agglomération est prévu à partir du 1er janvier 2020. En parralèle et depuis le 1er janvier 2018, la compétence de "gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations" (GEMAPI) relève de la compétence obligatoire et exclusive des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. Quelle situation en France aujourd'hui ? La Direction générale des collectivités locales (DGCL) a mis en ligne un bulletin d'information statistique consacré au sujet.

    Au début de l'année, la France comptait 1 263 EPCI à fiscalité propre, soit trois de moins qu'en 2017 : 136 communes ont changé d'intercommunalité entre le 1er janvier 2017 et le début de cette année. De plus, 7 nouvelles métropoles sont apparues  : Toulon, Saint-Etienne, Tours, Orléans, Clermont-Ferrand, Dijon et Metz. Leur création porte à 21 le nombre de métropoles ayant le statut d'EPCI à fiscalité propre et à 28%. Une carte permet de situer ces métropoles, mais aussi toutes les autres catégories d'EPCI à fiscalité propre (communautés de communes, communautés d'agglomération et urbaines).

    Mots-clés:
    Eau potable et assainissement, Gestion de l'eau et des milieux, Politique publique, Service public
  • 06/04/2018  - www.eaurmc.fr

    Dans le bassin Rhône-Méditerranée, 80% de l’eau potable provient des eaux souterraines. Devant la necessité de garantir la qualité de cette ressource, 269 captages font l’objet d’une haute surveillance. Ils sont dits prioritaires en raison de pollutions aux nitrates et pesticides. La dernière édition (n°36) du magazine de l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée & Corse vient de paraître : son dossier est consacré à la restauration des captages d'eau potable prioritaires et a pour titre "Pour des captages de qualité, adaptons nos solutions !".

    Le dernier numéro du magazine présente également au sommaire : la restauration de la Viredonne et du Dardaillon dans l’Hérault, un corridor pour les amphibiens du col de la Crusille en Savoie, le nouvel outil Continuum pour plonger virtuellement en rivière, la restauration de la confluence Doubs-Loue, etc.

    Mots-clés:
    Eau souterraine, Gestion de l'eau et des milieux, Prélèvement, Qualité de la ressource
  • 04/04/2018  - www.ecologique-solidaire.gouv.fr

    Les milieux humides et aquatiques continentaux présentent une grande diversité biologique. Ces écosystèmes fournissent également des services aux sociétés humaines. S’inscrivant dans le cadre l’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), un rapport vient de paraître et vise à documenter les principales évolutions récentes et à venir de l’état de ces milieux ou des facteurs à l’origine de leur évolution

    En termes de données, les travaux cartographiques les plus récents estiment que les milieux potentiellement humides couvrent environ 23 % du territoire métropolitain. Autre exemple, environ la moitié des zones humides françaises a disparu entre 1960 et 1990. Destinés au gestionnaire public mais également au citoyen, les résultats du rapport fournissent des références nécessaires permettant d’éclairer les décisions concernant ces milieux.

    Mots-clés:
    Gestion de l'eau et des milieux, Milieu et habitat, Service écosystémique
  • 03/04/2018  - www.journaldelenvironnement.net

    Entreprises, collectivités, organismes publics et associations publient de plus en plus de données sur l’environnement. Dans le monde, 29.000 giga-octets de données sont publiées chaque seconde. Parmi elles, un grand nombre concerne l’état de l'environnement : polluants dans l’air, pesticides dans l’eau, disparition d’oiseaux, etc. Aujourd'hui, le monde du numérique et celui de l’environnement ont un objectif commun : favoriser la transition écologique.

    Néanmoins, les données associées restent mal connues et peu utilisées : il est important de garantir le libre accès à ces données et leur fiabilité. De nombreuses plateformes spécialisées sont aujourd'hui accessibles, dans le monde ou en France. Ces initiatives relèvent de "l’open data", c’est-à-dire des données librement accessibles à tous, qui peuvent être réutilisées, partagées et améliorées. A l'heure actuelle, donner un sens aux données écologiques est primordial.

     

    Mots-clés:
    Donnée et système, Politique publique, Service public
  • 30/03/2018  - ec.europa.eu

    Un rapport d'évaluation de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) sur la dégradation et la restauration des sols vient récemment de paraître. Il met en lumière que cette dégradation des sols due aux activités humaines influence le bien-être d'au moins 3,2 milliards de personnes. Surtout, il montre qu'éviter, réduire et compenser la dégradation des terres et restaurer les terres touchées est une priorité urgente pour protéger la biodiversité et les services écosystémiques.

    Le rapport, qui vise à informer les décideurs et à sensibiliser un plus large public, est issu d'une évaluation qui a pris trois ans à être produite : celle-ci contient des contributions de plus de 100 experts de 45 pays. Aujourd'hui, plus de 75% des terres émergées de la planète sont considérablement dégradées. Si cette tendance se poursuit, plus de 90% des sols pourraient se dégrader d'ici 2050, favorisant les changements climatiques et entraînant une dégradation des zones humides (87% de pertes mondiales au cours des 300 dernières années), pour ne citer que ces exemples.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Service écosystémique, Sol, Zone humide
  • 27/03/2018  - www.newspress.fr

    L'expression "PIC'Eau" signifie "Potentialiser l'Intelligence Collective pour comprendre et valoriser les données sur l'Eau". Il s'agit d'un projet lancé en Gironde, d'une durée de 18 mois, qui a pour objectif principal de faciliter l'exploitation de l'information sur l'eau, en particulier auprès des acteurs locaux de la gestion durable de l'eau (collectivités locales, gestionnaires de réseaux, syndicats, etc.). Organiser les données publiques et les diffuser est devenu un enjeu pour le développement de la Gironde. Le projet PIC'Eau s'inscrit dans ce cadre, pour faciliter la diffusion et la valorisation des données sur l'eau, à l'heure où 110 millions de mètres cubes d'eau souterraine sont prélevés chaque année en Gironde, dont 90% pour l'eau potable.

    En offrant des outils d'aide à la compréhension des données publiques sur l'eau, il s'inscrit dans le mouvement d'ouverture et de partage des données publiques, permettant ainsi aux territoires de mieux s'approprier les données sur l'eau : d'une part, en facilitant l'analyse croisée de données locales et de données nationales, et d'autre part, en trouvant des leviers auprès des utilisateurs locaux (services déconcentrés de l'Etat, collectivités territoriales, acteurs privés locaux, associations, etc.) capables de démultiplier les efforts de qualification et de compréhension de l'information. A noter, les outils développés visent en premier lieu un public professionnel.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Eau potable et assainissement, Eau souterraine
  • 27/03/2018  - www.eaurmc.fr

    L’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse vient de publier son rapport sur l’état des eaux. Ce document présente l’état des eaux constaté en 2017, ainsi que son évolution telle qu’elle ressort de l’exploitation de 4,5 millions d’analyses annuelles de surveillance des cours d’eau, nappes et plans d’eau des bassins Rhône-Méditerranée et Corse. Les résultats montrent une baisse très nette de la pollution domestique et une tendance à l’amélioration des concentrations en micropolluants (pesticides, métaux) en rivière même si de nouvelles molécules non mesurées jusqu’ici font leur apparition dans le faisceau de la surveillance.

    Pour évaluer l’état des eaux, les échelles de valeur proposées dans le rapport vont de "très bon" à "mauvais". Ces résultats permettent de mieux orienter les mesures à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de bon état. Aujourd’hui, dans le bassin Rhône-Méditerranée, plus de la moitié des cours d’eau (52 %) et 82 % des nappes sont en bon état. En Corse, ces chiffres grimpent à 86 % pour les rivières et 100 % pour les nappes.

    Mots-clés:
    Cours d’eau, Eau souterraine, Qualité de la ressource