Données sur l'eau

L’une des veilles informationnelles proposées par l'OIEau porte spécifiquement sur les données sur l’eau et les milieux aquatiques, éléments de base pour comprendre et gérer les ressources aquatiques. Les résultats de cette veille, réalisée avec le soutien financier de l'Office français de la biodiversité (OFB), ont vocation à informer sur les données disponibles, et à faciliter l’accès de tous à ces informations. Ils sont mis à disposition de tous dans cet article, via le flux RSS et via une page Scoop.it.

-> En savoir plus : charte éditoriale de la veille "Données sur l'eau"

  Abonnement RSS

  Scoop. it!

  • 12/10/2018  - www.brgm.fr

    La situation des nappes au 1er octobre 2018, proposée par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), traduit la poursuite de la période de basses eaux et une reprise de la recharge hivernale qui se fait attendre. Cette situation, liée au déficit pluviométrique de septembre, n’est pas très habituelle pour cette époque de l’année, généralement plus arrosée. 45% des nappes phréatiques affichent un niveau modérément bas à très bas dû principalement à l’absence de précipitations en septembre. La période de recharge hivernale n’est pas encore active.

    Le niveau des nappes au 1er octobre 2018 est hétérogène d’une région à l’autre. Un tiers des nappes (33%) affichent un niveau modérément haut à très haut mais près de la moitié (45%) affiche un niveau modérément bas à très bas. Le cinquième restant (22%) se situe dans la moyenne. Cette situation n’est pas très anormale pour cette époque de début d’automne mais elle traduit tout de même une période de basses eaux qui se prolonge un peu, en l’absence de précipitations en septembre.

    Mots-clés:
    Pluie et neige, Eau souterraine, Hydrologie
  • 09/10/2018  - observatoire-littoral-guyane.fr

    Découvrir de nombreuses données pour mieux comprendre la dynamique du littoral guyanais, c'est l'objectif de la nouvelle carte interactive proposée par l’Observatoire de la Dynamique Côtière de Guyane (ODyC). Il est possible de retrouver l’ensemble des données produites dans le cadre des activités de l’ODyC, ainsi que des informations sur les ouvrages littoraux, les zones d’aléas submersions marines et érosions ou bien, des informations réglementaires concernant les terrains du Conservatoire du Littoral et bientôt les délimitations maritimes de Guyane française.

    Sur ce nouvel outil, des données bathymétriques, d’occupation du sol sur le littoral, les communes ou encore le parcellaire de Guyane peuvent être affichés en fond de carte. A noter également, l’interface cartographique de l’ODyC est développée sous GéoGuyane. Ainsi, sur le site de GéoGuyane, il est possible de retrouver l’ensemble des fiches de métadonnées de ces données. L'ODyC propose enfin l'ensemble de ces données en téléchargement.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Littoral, Usage
  • 08/10/2018  - www.fnccr.asso.fr

    En 2009, la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) a initié la première analyse comparative des services publics d’eau et d’assainissement en France pour permettre aux collectivités de prendre du recul sur la gestion et la performance de leurs services publics et de disposer ainsi d’un outil de pilotage neutre et objectif. La session d'analyse comparative sur les données 2016 s'est achevée à l'été 2018 : Cette neuvième édition de l’analyse comparative a regroupé 38 services d’eau potable représentant 15,8 millions d’habitants et 32 services assainissement collectif représentant 12,6 millions d’habitants.

    Le document montre que les services participant ont une bonne maîtrise des pertes sur le réseau d’eau potable et améliorent d’années en années la connaissance et la gestion de leur patrimoine. Les investissements réalisés sont importants et parfois supérieurs aux recettes perçues dans l’année, mobilisant des réserves et/ou des emprunts, voire nécessitant des hausses de tarifs. Les enjeux actuels et à venir sont soulignés afin d’avoir une vision d’ensemble des missions des services d’eau et d’assainissement qui composent le prix de l’eau.

    Mots-clés:
    Assainissement, Eau potable, Service public
  • 08/10/2018  - www.ipcc.ch

    Un rapport spécial vient d'être publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Ce rapport met en exergue un certain nombre de conséquences des changements climatiques qui pourraient être évitées si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, et non à 2 ºC ou plus. Les auteurs ont également étudié les solutions susceptibles d’être mises en œuvre pour limiter le réchauffement à 1,5 ºC, les modalités de leur mise en œuvre et leurs conséquences éventuelles.

    Ainsi, on apprend notammament que d’ici à 2100, le niveau de la mer à l’échelle de la planète serait, si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, inférieur de 10 cm à celui qui risquerait d’être enregistré s'il était limité à 2 °C. La probabilité que l’océan arctique soit libre de glace en été serait d’une fois par siècle si le réchauffement est limité à 1,5 °C, mais d’au moins une fois tous les dix ans s’il est limité à 2 °C.

    Mots-clés:
    Climat, Changement climatique, Politique publique
  • 01/10/2018  - inspire-geoportal.ec.europa.eu

    La Commission Européenne a lancé le nouveau géoportail INSPIRE, qui facilite l'accès aux données spatiales dans l'Union Européenne. Le portail repensé est un guichet unique permettant aux autorités publiques, aux entreprises et aux citoyens de découvrir, d’accéder et d’utiliser des ensembles de données relatives à l’environnement en Europe. Tous les pays de l'UE produisent et utilisent des données géospatiales, par exemple sur les eaux souterraines, la population, l'utilisation des sols et la température de l'air. Les menaces sur l'environnement, les problèmes liés à sa protection ou les situations de crise ne s'arrêtent pas aux frontières nationales ou régionales.

    Le géoportail INSPIRE est ainsi le point d'accès européen central aux données fournies par les États membres de l'UE (et d'autres pays) au titre de la directive INSPIRE. Le géoportail permet notamment de rendre disponible l'ensemble des données INSPIRE, de découvrir des ensembles de données appropriés en fonction de leurs descriptions (métadonnées) ou d'accéder aux ensembles de données sélectionnés via leurs services de visualisation ou de téléchargement.
     

    Mots-clés:
    Donnée et système, Gestion de l'eau et des milieux
  • 20/09/2018  - www.oieau.fr

    L’édition de septembre 2018 du Bulletin de situation hydrologique montre que les passages perturbés ont été peu fréquents pendant le mois d'août. Seules la région Provence - Alpes - Côte d’Azur et la Corse ont été régulièrement arrosées par des pluies orageuses. En moyenne sur l’ensemble du pays, le déficit pluviométrique a dépassé les 20 %. Le mois d’août se classe au 4ème rang des plus chauds et a été marqué par un épisode de canicule en début de mois. Les précipitations ont été déficitaires depuis mi-juin sur une grande partie du pays et les températures sont restées très chaudes, souvent 2 à 4 °C au-dessus des normales.

    Ainsi, le manque de pluie associé aux températures élevées a contribué à accentuer l’assèchement des sols superficiels provoquant localement une situation de sécheresse sur les régions du Nord-Est et les Savoies. Au cours de cette année hydrologique 2017-2018, le cumul de précipitations est légèrement excédentaire, souvent de plus de 10 % dans le Sud-Ouest, en Corse, en Normandie ainsi que du Bassin parisien à la Haute-Marne et à la Côte-d’Or. Au 12 septembre, 61 départements ont mis en oeuvre des mesures de restriction des usages de l’eau.

    Mots-clés:
    Climat, Changement climatique, Pluie et neige, Cours d’eau, Usage
  • 20/09/2018  - www.eaufrance.fr

    Chaque été, de nombreuses rivières voient leur niveau d’eau baisser, parfois jusqu’à l’assèchement complet (dit "assec"). La surveillance de l’écoulement des cours d’eau est nécessaire, à la fois pour comprendre leur fonctionnement mais également pour réguler les usages de l’eau et limiter les impacts sur les milieux aquatiques. Dans ce cadre, l’Observatoire national des étiages (Onde) a été créé pour disposer de connaissances stables sur les étiages estivaux, et aider à la gestion des situations de sécheresse. Un bulletin annuel a pour vocation de présenter l’état de la situation estivale de l’écoulement des cours d’eau d’une année.

    Le dernier bulletin présente les résultats 2017 basés sur les observations réalisées par les agents de l’Agence française pour la biodiversité, sur la base d’une extraction des données effectuée en mai 2018. Les services de l’AFB ont parcouru 91 départements pour réaliser 24 919 observations d’écoulement (tous suivis confondus) sur 3 220 stations. Parmi les 15 875 observations réalisées dans le cadre du suivi usuel mené de mai à septembre, des assecs ont été mentionnés dans 86 départements, dont 53 avec une part d’observations en assec supérieure à 12%. La période la plus critique est celle de fin août avec 25% des observations en assec et 10% en rupture d’écoulement.

    Mots-clés:
    Prévention, Cours d’eau, Inondation, Sécheresse
  • 18/09/2018  - www.eaufrance.fr

    Le dernier rapport annuel de l'observatoire des services publics d'eau et d'assainissement a pour vocation de présenter le panorama de l’organisation et de la performance de ces services pour l’année 2015 sur les données saisies par les collectivités responsables de ces services, et contrôlées par les services de l’État, sur la base d’une extraction des données effectuée le 11 juillet 2017. Parmi les données globales, on apprend notamment qu'en France, 22 208 collectivités sont chargées de 33 211 services publics d’eau potable, d’assainissement collectif et d’assainissement non collectif.

    Parmi les chiffres à retenir, le document montre que le prix TCC (toutes charges comprises) de l'eau potable et de l'assainissement collectif au m³ pour 120 m³ est de 4,04 €/m³ dont 2,03 €/m³ (part de l’eau potable) et 2,01 €/m³ (part de l'assainissement collectif). Dans le document, un bilan quinquenal 2010/2015 de l'évolution de certains des indicateurs principaux a aussi été réalisé. En 5 ans, le prix global moyen de l'eau au m3 évolue de 42 centimes. A noter également, on observe une perte nette du nombre de collectivités et une augmentation du nombre d'EPCI à fiscalité propre compétents en eau et/ou assainissement, ce qui traduit une intercommunalité en marche, qui anticipe la mise en oeuvre de la loi NOTRe.

    Mots-clés:
    Assainissement, Eau potable, Prix de l'eau, Service public
  • 06/09/2018  - inpn.mnhn.fr

    Écosphère est une société spécialisée en "conseil et ingénierie pour la nature et le développement durable". Les activités d'Ecosphère s'appuient sur la récolte, l'analyse et la bancarisation de nombreuses données biologiques, qui sont traitées au travers d'un ensemble d'outils spatiaux nommés GéoEcosphère. Récemment, un lot de 110 000 données issues de GéoEcosphère a été livré : ces données sont accessibles sur l'INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel).

    Les données proposées ont été collectées lors d'études variées : dossiers réglementaires, expertises écologiques, inventaires naturalistes, etc. Elles concernent plus de 2 300 taxons (entité d'êtres vivants regroupés) différents, faune et flore confondue et ont été transmises avec la meilleurs précision géographique possible (points GPS, habitats d'espèces). L'objectif global est de de contribuer à une meilleure connaissance de la biodiversité.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Espèce, Milieu et habitat
  • 05/09/2018  - aires-captages.fr

    Le portail "Aires d’Alimentation de Captages : Ressources techniques et Réseaux d’acteurs" apporte un appui technique aux acteurs sur la mise en œuvre des démarches de protection des captages contre les pollutions diffuses. Une nouvelle rubrique a fait son apparition pour accéder facilement aux informations concernant les outils de la recherche visant à réduire les pollutions de l’eau par les pesticides. Le moteur de recherche a été conçu à partir des résultats du projet "référentiel sur les outils eau et pesticides" réalisé dans le cadre de la convention INRA-AFB 2016-2018.

    Un système de filtre permet de sélectionner des outils pouvant répondre à vos attentes. A noter que l’état d’opérationnalité des outils est précisé : cela peut permettre de repérer facilement des outils mobilisables dès aujourd’hui sur les aires d’alimentation de captages. Cette rubrique évoluera au cours du temps : les acteurs de la recherche pourront proposer de nouveaux outils ou mettre à jour, directement sur aires-captages.fr, les renseignements concernant les outils déjà inventoriés en fonction de leurs évolutions et de l’avancée des travaux.

    Mots-clés:
    Gestion de l'eau et des milieux, Pesticide, RDI
  • 04/09/2018  - www.meteofrance.com

    La prévision saisonnière proposée par Météo France a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à venir, à l'échelle d'une région. Contrairement aux prévisions à échéance de quelques jours, ou au bulletin national de situation hydrologique mensuel, l'information n'est pas détaillée ni chiffrée, mais présentée sous forme de prévisions qualitatives qui renseignent sur les grandes tendances. En termes de précipitations, les conditions climatiques prévues devraient générer moins de précipitations que la normale sur l'Europe Centrale. Ailleurs, et notamment sur la France, aucune tendance ne se dégage.

    Au cours des trois mois à venir, les conditions anticycloniques devraient continuer à être plus fréquentes que la normale sur le nord de l'Europe. L'Atlantique Nord devrait, à l'inverse, connaître des conditions plus dépressionnaires que la normale. Cette situation est favorable à des températures supérieures aux normales sur une grande partie du continent. Sur la frange ouest et une grande partie du Bassin Méditerranéen, les conditions sont plus incertaines. Sur l'extrême ouest du continent, les températures moyennes devraient rester proches des normales.

    Mots-clés:
    Climat, Changement climatique, Pluie et neige
  • 30/08/2018  - aquacross.eu

    La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI) et les partenaires d'AQUACROSS ont lancé la plateforme d'information AQUACROSS, élaborée pour être le point d'accès central pour les partenaires du projet et des scientifiques dans la publication de données sur les différents types d'écosystèmes aquatiques, la biodiversité et les pratiques de gestion écosystémique.. AQUACROSS est un projet du programme Horizon 2020 qui vise à soutenir les efforts de l'UE pour protéger la biodiversité aquatique et assurer la mise à disposition de services écosystémiques aquatiques.

    La plateforme d’information AQUACROSS suit la directive INSPIRE pour ouvrir la voie vers une meilleure politique environnementale au sein l'Union européenne à travers l’amélioration du regroupement et de l'accès aux données spatiales existantes à travers l'Europe à échelle locale, régionale, nationale et internationale. Elle permet aux utilisateurs de publier, manipuler, interroger et visualiser tout type d'information sous forme numérique, y compris les documents multimédias, rapports et publications, entre autres, liés aux services des écosystèmes aquatiques.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Service écosystémique, Milieu et habitat
  • 01/08/2018  - graphics.rfi.fr

    L'urbanisation et le réchauffement climatique réduisent principalement les ressources en eau sur la planète. À l’horizon 2050, de nombreuses questions se posent pour les populations. C’est pourquoi les Nations unies annoncent la "Décennie internationale d’action sur le thème de l’eau pour le développement durable (2018-2028)". Quelles solutions pour faire face à cette situation ? Une infographie diffusée sur le site de la RFI, radio française d’actualités, intitulée "La crise de l'eau en 5 questions", est disponible en ligne.

    L'eau va-t-elle manquer dans les décennies à venir ? Quels seront les pays les plus touchés ? Les eaux usées sont-elles une solution ? L'inforgraphie tente de répondre à ces questions. Elle explique notamment que si la tendance actuelle à l'augmentation des prélèvements en eau se poursuit, entre la moitié et les deux tiers de l'humanité seront en situation de stress hydrique en 2025. De plus en plus de personnes risquent d'être touchées par le manque d’eau. Aujourd’hui, c’est le cas d’environ 50 % de la population, en 2050 ce sera 66 %.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Eau potable et assainissement, Prévention, Prélèvement, Quantité de la ressource, Usage
  • 30/07/2018  - www.fao.org

    Ce document en anglais met l'accent sur le rôle de la pêche et de l'aquaculture dans la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et sur les Objectifs de développement durable (ODD), ainsi que sur la mesure des progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs. Comme à chaque édition, cette publication vise à fournir des informations objectives, fiables et à jour à un large public, y compris les décideurs, les gestionnaires, les scientifiques, les parties prenantes et tous ceux qui s'intéressent au secteur de la pêche et de l'aquaculture.

    Le document s'attarde en premier lieu sur une analyse globale des tendances de la production, des stocks, de la transformation et de l'utilisation, du commerce et de la consommation des pêches et de l'aquaculture. La biodiversité aquatique, l'approche écosystémique ou encore les impacts et réponses du changement climatique sont quelques-uns des sujets traités par la suite. En dernier lieu, le document propose de découvrir les perspectives pour le secteur, y compris les projections jusqu'en 2030.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Poisson, Pêche et aquaculture
  • 27/07/2018  - propluvia.developpement-durable.gouv.fr

    La sécheresse est bien présente sur une partie du territoire national. En cette période, les préfets arrêtent des mesures de limitation progressive des usages de l’eau. Celles-ci s’appliquent par bassin versant ou groupe de bassins versants. Le site Propluvia, accessible au public, présente les mesures de suspension ou de limitation prises par les préfets à partir des données fournies à titre indicatif par les services départementaux de l’État. Il permet d’avoir une vision précise en temps réel de la situation de la sécheresse à l’échelle infra-départementale.

    Au 31 juillet 2018, le nombre total d'arrêtés en cours est de 60 dans l'hexagone ; 33 départements font l'objet d'une restriction (au-delà du niveau de vigilance). Adaptées aux différents usagers (particuliers, agriculteurs, industriels), les mesures de restriction sont progressives et vont de la limitation des prélèvements d’eau jusqu’à leur interdiction complète en dehors des prélèvements prioritaires (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité). En ce sens, les restrictions par département (vigilance, alerte, alerte renforcée, crise) sont toutes visibles sur Propluvia.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Réglementation, Sécheresse, Usage
  • 27/07/2018  - www.ecologique-solidaire.gouv.fr

    L’État a besoin de données géographiques, de référence et certifiées pour exercer ses missions en matière de défense, de sécurité, de fiscalité, de protection de l’environnement, de transports, etc. Il s’agit de "données souveraines". L’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) est aujourd’hui l’acteur public central et reconnu de la production de données géographiques. Mais d’autres acteurs publics produisent aussi des données géographiques pour leurs besoins propres.

    Un rapport dédié au sujet des "données géographiques souveraines", résultat d'une mission confiée par le Premier ministre le 5 février 2018 dans le cadre de la démarche Action Publique 2022, vient de paraître. S'il s'attarde à la définition et à la production de ces données, il propose également des actions prioritaires à mettre en oeuvre pour favoriser leur valorsation. En ce sens, une synthèse des recommandations, composée de 28 points, est notamment disponible.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Gouvernance
  • 24/07/2018  - www.oieau.fr

    Le bulletin national de situation hydrologique (BSH) est constitué d’un ensemble de cartes et de leurs commentaires qui présentent l’évolution mensuelle des ressources en eau. Chaque mois, il décrit la situation quantitative des milieux aquatiques (pluies efficaces, débits des cours d’eau, niveau des nappes d’eau souterraine, état de remplissage des barrages-réservoirs) et fournit une information synthétique sur les arrêtés préfectoraux pris pour limiter les usages de l’eau durant la période d’étiage.

    Le dernier BSH (édition de juillet 2018) montre qu'au cours du mois de juin, les précipitations ont été contrastées : très excédentaires sur l’ouest du pays et la Corse-du-Sud avec des cumuls dépassant une fois et demie à localement quatre fois la normale, mais nettement déficitaires du département de la Manche au Nord et au Pas-de-Calais. En moyenne sur le pays et sur le mois, la pluviométrie est proche de la normale. A l’exception de quelques secteurs, on note que les niveaux de nappes se situent globalement au-dessus des niveaux généralement observés en ce début d’été.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Pluie et neige, Cours d’eau, Eau souterraine, Hydrologie
  • 23/07/2018  - www.oieau.fr

    L’Office International de l’Eau (OIEau), avec l'appui financier du Ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, lance QualitéCOQ, une nouvelle application qui présente l’ensemble des zones professionnelles françaises de production et de reparcage de coquillages ainsi que leurs classements et statuts sanitaires. QualitéCOQ est une application mobile qui met à disposition de ses utilisateurs les classements et statuts sanitaires pour l’ensemble des zones professionnelles de production et de reparcage (zones d’élevage et de pêche professionnelle) de coquillages vivants (huîtres, moules, bulots, oursins, palourdes, etc.) en métropole.

    L’application a pour vocation de diffuser une information fiable et durable aux utilisateurs, qu’ils soient professionnels du secteur ou novices sur le sujet. En ce sens, l’application s'adapte à la position géographique de l’utilisateur et dispose d'une fonction de géolocalisation pour s’informer et explorer les zones de pêche autour de chez soi. Facile à utiliser et accessible à tous, QualitéCOQ permet de s’abonner aux différentes zones de production et de reparcage de coquillages afin de suivre l’actualité associée. Pour prévenir instantanément les utilisateurs du changement de statut ou de classement des zones auxquelles ils sont abonnés, l'application propose un système de notifications en temps réel.

    Mots-clés:
    Espèce, Littoral, Mer et océan, Pêche et aquaculture
  • 16/07/2018  - www.brgm.fr

    Le niveau des nappes au 1er juillet 2018 est hétérogène d’une région à l’autre. Plus de la moitié des nappes (58%) affichent un niveau modérément haut à très haut et un cinquième d’entre elles (20%) affichent un niveau modérément bas à très bas. La part restante (22%) se situe dans la moyenne. Cette situation confirme l’incidence notable de pluies qui se sont prolongées tard au printemps. A l’exception de quelques secteurs, les niveaux de nappes se situent globalement au-dessus des niveaux généralement observés en ce début d’été.

    La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit le passage progressif vers les plus basses eaux avec cependant encore un quart (24%) des points orientés à la hausse, ce qui est assez exceptionnel pour ce début de période estivale. Le nombre de points dont la tendance d’évolution est orientée à la baisse de niveau a un peu diminué au 1er juillet à 56% (pour 61% au 1er juin). Cette situation représente la période estivale des basses eaux.

    Mots-clés:
    Pluie et neige, Eau souterraine, Hydrologie
  • 13/07/2018  - wwz.ifremer.fr

    Les réglementations et les recommandations de bonnes pratiques qui encadrent le pêche à pied de loisir sont nombreuses et diverses. Depuis quatre ans, via le site www.pechapied-responsable.fr, l'ARS Bretagne et l'IFREMER mettent à disposition des pêcheurs à pied amateurs, une information complète, harmonisée et actualisée à l’échelle de la Bretagne sur les aspects sanitaires de la pêche à pied récréative. Le site informe sur l'état des sites de pêche, les alertes et "Tout savoir sur la pêche à pied".

    Cet été, les grandes marées tombent les week-ends du 14 juillet et du 15 août. A ce titre, le site www.pecheapied-responsable.fr évolue : il intègre désormais la délimitation précise des sites de pêches suivis sanitairement sur la carte interactive. Pour une pratique responsable, chaque secteur suivis sanitairement dispose maintenant d’un zonage à la couleur de la consigne sanitaire qui y est appliquée : bleu/autorisé, vert/toléré, orange/déconseillé et rouge/interdit.

    Mots-clés:
    Qualité de la ressource, Santé, Loisir, Pêche et aquaculture