Données sur l'eau

L’une des veilles informationnelles proposées par l'OIEau porte spécifiquement sur les données sur l’eau et les milieux aquatiques, éléments de base pour comprendre et gérer les ressources aquatiques. Les résultats de cette veille, réalisée avec le soutien financier de l'Agence française de la biodiversité (AFB), ont vocation à informer sur les données disponibles, et à faciliter l’accès de tous à ces informations. Ils sont mis à disposition de tous dans cet article, via le flux RSS et via une page Scoop.it.

-> En savoir plus : charte éditoriale de la veille "Données sur l'eau"

  Abonnement RSS

  Scoop. it!

  • 28/11/2018  - www.eea.europa.eu

    Bien que l’industrie contribue de manière significative au bien-être économique et au développement d’un pays, la pollution résultant des activités industrielles peut également avoir des effets négatifs sur les populations et l’environnement. La pollution provenant de l'industrie est soumise aux réglementations nationales, européennes et internationales et aux normes limitant les rejets, l'utilisation des déchets et l'utilisation des ressources.

    Dans ce cadre, des profils de pays qui résument les données clés relatives à l'industrie viennent d'être mis à disposition. Il y est question de pertinence en termes de contribution économique, de consommation d'énergie et d'eau, des émissions d'air et d'eau ainsi que de production de déchets. Ces profils de pays sont disponibles pour chacun des 33 pays membres de l'Espace économique européen (EEE).

    Mots-clés:
    Réglementation, Substance et polluant, Industrie
  • 21/11/2018  - www.eaufrance.fr

    Avec le développement des méthodes et connaissances scientifiques et techniques, la notion de qualité des eaux s’est progressivement transformée en qualité des milieux aquatiques, en considérant également l’ensemble des espèces animales et végétales qui vivent dans l’eau ainsi que leurs habitats. Depuis l’adoption de la directive cadre sur l’eau (DCE) en 2000, les efforts de surveillance permettent progressivement d’affiner le bilan sur l'état des eaux de surface.

    Le dernier bulletin de rapportage des données rapportées à la Commission européenne.au titre de la DCE (à la fin du cycle de gestion 2010-2015, en mars 2016) montre que 44,2% des masses d’eau de surface (rivières, lacs, estuaires) sont évaluées en bon ou très bon état écologique. 62,9% d’entre elles sont en bon état chimique. Ce document, disponible sur le service public d'information sur l'eau Eaufrance, présente également l'état des eaux souterraines.

    Mots-clés:
    Cours d’eau, Littoral, Plan d'eau, Qualité de la ressource
  • 15/11/2018  - www.assainissement.developpement-durable.gouv.fr

    Chaque année, les services de l’État collectent et produisent les données relatives aux stations de traitement des eaux usées (STEU), notamment leurs niveaux de conformité au regard de la directive « Eaux Résiduaires Urbaines ». Dans ce cadre, la situation des conformités 2017 des STEU, collectées et produites durant l'exercice 2018, a récemment été mise à jour sur le portail d’information sur l’assainissement communal du ministère de la Transition écologique et solidaire.

    Les internautes sont invités à consulter l’ensemble des données relatives à l’assainissement collectif depuis l’accès géographique de la page d’accueil. A noter, les données sont exportables au format OpenOffice ou CSV : pour cela, le téléchargement s’effectue depuis la page « Services » du portail d’information sur l’assainissement communal.

    Mots-clés:
    Assainissement, Service public
  • 15/11/2018  - www.brgm.fr

    Le niveau des nappes au 1er novembre 2018 est hétérogène d’une région à l’autre. Un tiers environ des nappes (28%) affichent un niveau modérément haut à très haut mais la moitié d’entre elles (51%) affiche un niveau modérément bas à très bas. Le cinquième restant (21%) se situe dans la moyenne. Cette situation n’est pas très normale pour cette période d’automne pour laquelle on observe généralement une première incidence de la recharge hivernale. La période des basses eaux se prolonge et les effets d’une recharge hivernale se font attendre.

    La situation des nappes au 1er novembre 2018 traduit la période de bascule entre les basses eaux et la reprise d’une recharge hivernale. Cette situation de reprise de la recharge hivernale est un peu tardive mais elle devrait augurer une amélioration de la situation dans les mois qui viennent.

    Mots-clés:
    Pluie et neige, Eau souterraine
  • 15/11/2018  - propluvia.developpement-durable.gouv.fr

    Devant les récentes conditions météorologiques automnales, et dans le but d’assurer au mieux la protection des milieux et la gestion de la ressource, des restrictions d’eau sont mises en place sur certains départements. Par l’intermédiaire du site "Propluvia", le Ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que le Ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation permettent la consultation des arrêtés de restriction d’eau.

    Les différents départements peuvent être concernés par quatre niveaux de restriction : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise (du moins critique au plus critique). Au 15 novembre 2018, 33 départements au-delà de l’état de vigilance étaient concernés, pour un total de 67 arrêtés. La carte de France est actualisée régulièrement afin de consulter les restrictions d’eau en cours. Rappelons également que chacun, par des gestes quotidiens ou par des pratiques professionnelles simples, peut contribuer à préserver les ressources en eau.

    Mots-clés:
    Pluie et neige, Gestion de l'eau et des milieux, Gouvernance, Réglementation, Hydrologie
  • 14/11/2018  - www.europeandataportal.eu

    Le Portail européen de données recueille les métadonnées des informations du secteur public disponibles sur les portails de données publics des différents pays européens. Il comprend également des informations concernant la publication de données et les avantages offerts par leur réutilisation. Il offre actuellement plus de 90 880 jeux de données sur les données d'environnement ouvert : qualité de l’eau des rivières, mesure de la qualité de l’air, surveillance de la qualité des eaux souterraines et des eaux de surface, etc.

    Si le portail propose douze autres catégories de données, dont certaines sont plus fréquemment réutilisées que d’autres, la plupart des jeux de données dans le domaine de l'environnement se concentrent sur la pollution et l'amélioration des conditions environnementales : une chose primordiale aujourd'hui à l'heure de l'adaptation au changement climatique. Les données disponibles aident en effet à comprendre et éventuellement à améliorer les conditions environnementales qui revêtent une importance croissante.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Donnée et système d'information, Economie de l'environnement, Gestion de l'eau et des milieux
  • 12/11/2018  - www2.cnrs.fr

    L'infrastructure européenne European Plate Observing System (EPOS), dans laquelle sont impliqués le CNRS et le BRGM, en lien avec le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, vient d'être lancée. Elle a pour but de mutualiser et décloisonner tous types de données et de services concernant l'étude de la planète Terre. Plus de 20 organismes de recherche et établissements d'enseignement supérieur en France contribueront à cette initiative.

    Les données et services proposés par EPOS couvriront la sismologie, l'observation de failles et de volcans, la déformation du sol mesurée via le positionnement par satellite de stations au sol et via l'imagerie satellitaire, les variations spatiales et temporelles du champ magnétique terrestre, les risques telluriques induits par les activités humaines, les informations géologiques, les données de laboratoire et les plateformes d'essai pour la géothermie et le stockage de CO2.

    Mots-clés:
    Donnée et système d'information, Artificialisation, Risque
  • 05/11/2018  - www.brgm.fr

    Un préalable aux objectifs pour la préservation et la restauration de l’état des eaux souterraines fixés par la directive cadre sur l’eau (DCE) est la réalisation d’un état des lieux intégrant, entre autres, une étude des incidences de l’activité humaine sur l’état des eaux souterraines. Une étude, menée de 2013 à 2017 dans le cadre de la convention de partenariat Agence française pour la biodiversité - BRGM, s’intéresse plus spécifiquement aux liens entre les pressions azotées d’origine agricole et la qualité des eaux souterraines.

    L’objectif de l’étude est de développer une méthode permettant d’estimer les pressions azotées diffuses d’origine agricole ayant un impact sur les eaux souterraines et pouvant ainsi entrainer une dégradation de la qualité des eaux, reflétée par une augmentation des concentrations en nitrate. Une carte des pressions significatives a ainsi pu être établie pour une partie de la France métropolitaine. Les résultats obtenus ont été confrontés aux données de concentrations en nitrate des points d’eau (hors ICSP) disponibles sous ADES, ce qui a permis de valider la cohérence globale de l’approche en tenant compte des points d’eau susceptible de dénitrification.

    Mots-clés:
    Eau souterraine, Pression, Nitrate, Agriculture
  • 05/11/2018  - static1.squarespace.com

    Les zones humides fournissent des moyens de subsistance essentiels et des services écosystémiques fondamentaux. Néanmoins, d’après les données disponibles, 35% des zones humides auraient disparu depuis 1970, soit un déclin plus de trois fois supérieur à celui des forêts. Dans ce cadre, le document "Perspectives mondiales des zones humides - l'état mondial des zones humides et de leurs services à l'humanité 2018" a pour objectif de faire mieux connaître ces milieux et de formuler des recommandations concernant leur conservation et leur utilisation rationnelle.

    Les zones humides contribuent de manière directe ou indirecte à la réalisation de 75 indicateurs des Objectifs de développement durable (ODD). Dans ce cadre, les perspectives mondiales des zones humides donnent ainsi un aperçu de l'état, des tendances et des pressions subies. Elles donnent aussi une vue d’ensemble de la manière dont les pays s'efforcent d'inverser la diminution sans précédent de l’étendue et de la qualité des zones humides.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Zone humide, Usage
  • 29/10/2018  - www.gesteau.fr

    Les comités de bassin et les conseils d'administration des Agences de l'eau ont adopté en cette fin d'année 2018 les 11e programmes d'intervention pour les six prochaines années (2019-2024). Ces 11e programmes rentreront en vigueur le 1er janvier 2019. Sur Légifrance, les informations relatives aux taux de redevances de chaque Agence de l'eau dans les différents bassins hydrographiques métropolitains sont disponibles : Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée Corse, Seine-Normandie.

    Dans certains bassins, près de deux ans de préparation et de concertation ont été nécessaires pour élaborer ces programmes, dans un contexte de maîtrise des dépenses publiques. Ces programmes sont en effet essentiellement financés par les redevances collectées auprès des usagers, alors que les redevances des Agences de l'eau sont revues à la baisse en application des dispositions de la loi de finances. Les données relatives au budget d'intervention sur 6 ans ainsi que les points-clés à retenir sont également à découvrir.

    Mots-clés:
    Service public, Economie de l'environnement, Financement, Gouvernance, Planification, Réglementation
  • 25/10/2018  - www.oieau.fr

    Le bulletin national de situation hydrologique (BSH) est constitué d’un ensemble de cartes et de leurs commentaires qui présentent l’évolution mensuelle des ressources en eau. En septembre, du fait de conditions anticycloniques persistantes, les précipitations ont été nettement déficitaires sur tout le pays. En moyenne sur l’ensemble du pays, le déficit pluviométrique a atteint 70 %. Le déficit a dépassé souvent 80 % sur le Sud-Est, le littoral atlantique, ainsi que de la Saône-et-Loire aux Pays de la Loire. Les températures sont restées le plus souvent supérieures aux normales.

    La situation des nappes au 1er octobre 2018 traduit la poursuite de la période de basses eaux et une reprise de la recharge hivernale qui se fait attendre. Cette situation, liée au déficit pluviométrique de septembre, n’est pas très habituelle pour cette époque de l’année, généralement plus arrosée. La situation hydrologique se dégrade en septembre sur la quasi-totalité du territoire avec une nouvelle baisse des écoulements superficiels.

    Mots-clés:
    Changement climatique, Pluie et neige, Hydromorphologie, Cours d’eau, Eau souterraine
  • 17/10/2018  - www.eaufrance.fr

    Le dernier bilan des concentrations en nitrates d’origine agricole - mesurées dans les milieux aquatiques en 2015-2016 sur 5 696 stations, dont 56% en eaux de surface et 44 % en eaux souterraines - confirme, comme les années précédentes, que les plus fortes variations sont observées dans les zones vulnérables. Pour les eaux de surface, 84,1% des stations analysées présentent des concentrations moyennes inférieures à 25 mg/l. Les concentrations supérieures à 40 mg/l sont observées sur 3,4% des stations, toutes situées en zones vulnérables. Depuis 1992-1993 , la situation est à la stabilisation ou à la diminution pour 57,9% des stations communes à ces deux périodes.

    Concernant les eaux souterraines, 50,2% des stations présentent des concentrations moyennes inférieures à 25 mg/l, et 34,2% des concentrations supérieures à 40 mg/l. Ces dernières sont réparties sur l’ensemble du territoire. 52,5% des stations communes à 1992-1993 montrent une diminution ou une stabilisation. Comme pour les eaux de surface, les stations localisées en zones vulnérables semblent soumises à de plus fortes variations aussi bien en termes de diminution que d’augmentation, alors qu’en dehors des zones vulnérables, la situation est plus stable.

    Mots-clés:
    Gestion de l'eau et des milieux, Cours d’eau, Eau souterraine, Nitrate
  • 12/10/2018  - www.oieau.fr

    L'ingénierie écologique apparait comme une solution pour répondre aux enjeux actuels de protection, de gestion et de restauration de l'environnement. Dans ce cadre, l'Office International de l'Eau (OIEau) a recherché et identifié des projets ayant mis en œuvre les principes d'ingénierie écologique. Un travail en étroite collaboration avec les porteurs de projets a permis d'élaborer des fiches techniques détaillées pour une dizaine de projets en Europe et à l'international.

    Chaque fiche détaille les objectifs des projets, ainsi que leurs principaux aspects techniques et financiers. Elles décrivent également le déroulement du projet, les résultats obtenus et proposent des pistes d'amélioration pour des projets similaires. Ces fiches permettront d'enrichir les acteurs français et internationaux en retours d'expérience sur l'ingénierie écologique.

    Mots-clés:
    Gestion de l'eau et des milieux, Restauration, Continuité écologique
  • 12/10/2018  - www.brgm.fr

    La situation des nappes au 1er octobre 2018, proposée par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), traduit la poursuite de la période de basses eaux et une reprise de la recharge hivernale qui se fait attendre. Cette situation, liée au déficit pluviométrique de septembre, n’est pas très habituelle pour cette époque de l’année, généralement plus arrosée. 45% des nappes phréatiques affichent un niveau modérément bas à très bas dû principalement à l’absence de précipitations en septembre. La période de recharge hivernale n’est pas encore active.

    Le niveau des nappes au 1er octobre 2018 est hétérogène d’une région à l’autre. Un tiers des nappes (33%) affichent un niveau modérément haut à très haut mais près de la moitié (45%) affiche un niveau modérément bas à très bas. Le cinquième restant (22%) se situe dans la moyenne. Cette situation n’est pas très anormale pour cette époque de début d’automne mais elle traduit tout de même une période de basses eaux qui se prolonge un peu, en l’absence de précipitations en septembre.

    Mots-clés:
    Pluie et neige, Eau souterraine, Hydrologie
  • 09/10/2018  - observatoire-littoral-guyane.fr

    Découvrir de nombreuses données pour mieux comprendre la dynamique du littoral guyanais, c'est l'objectif de la nouvelle carte interactive proposée par l’Observatoire de la Dynamique Côtière de Guyane (ODyC). Il est possible de retrouver l’ensemble des données produites dans le cadre des activités de l’ODyC, ainsi que des informations sur les ouvrages littoraux, les zones d’aléas submersions marines et érosions ou bien, des informations réglementaires concernant les terrains du Conservatoire du Littoral et bientôt les délimitations maritimes de Guyane française.

    Sur ce nouvel outil, des données bathymétriques, d’occupation du sol sur le littoral, les communes ou encore le parcellaire de Guyane peuvent être affichés en fond de carte. A noter également, l’interface cartographique de l’ODyC est développée sous GéoGuyane. Ainsi, sur le site de GéoGuyane, il est possible de retrouver l’ensemble des fiches de métadonnées de ces données. L'ODyC propose enfin l'ensemble de ces données en téléchargement.

    Mots-clés:
    Donnée et système, Littoral, Usage
  • 08/10/2018  - www.fnccr.asso.fr

    En 2009, la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) a initié la première analyse comparative des services publics d’eau et d’assainissement en France pour permettre aux collectivités de prendre du recul sur la gestion et la performance de leurs services publics et de disposer ainsi d’un outil de pilotage neutre et objectif. La session d'analyse comparative sur les données 2016 s'est achevée à l'été 2018 : Cette neuvième édition de l’analyse comparative a regroupé 38 services d’eau potable représentant 15,8 millions d’habitants et 32 services assainissement collectif représentant 12,6 millions d’habitants.

    Le document montre que les services participant ont une bonne maîtrise des pertes sur le réseau d’eau potable et améliorent d’années en années la connaissance et la gestion de leur patrimoine. Les investissements réalisés sont importants et parfois supérieurs aux recettes perçues dans l’année, mobilisant des réserves et/ou des emprunts, voire nécessitant des hausses de tarifs. Les enjeux actuels et à venir sont soulignés afin d’avoir une vision d’ensemble des missions des services d’eau et d’assainissement qui composent le prix de l’eau.

    Mots-clés:
    Assainissement, Eau potable, Service public
  • 08/10/2018  - www.ipcc.ch

    Un rapport spécial vient d'être publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Ce rapport met en exergue un certain nombre de conséquences des changements climatiques qui pourraient être évitées si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, et non à 2 ºC ou plus. Les auteurs ont également étudié les solutions susceptibles d’être mises en œuvre pour limiter le réchauffement à 1,5 ºC, les modalités de leur mise en œuvre et leurs conséquences éventuelles.

    Ainsi, on apprend notammament que d’ici à 2100, le niveau de la mer à l’échelle de la planète serait, si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, inférieur de 10 cm à celui qui risquerait d’être enregistré s'il était limité à 2 °C. La probabilité que l’océan arctique soit libre de glace en été serait d’une fois par siècle si le réchauffement est limité à 1,5 °C, mais d’au moins une fois tous les dix ans s’il est limité à 2 °C.

    Mots-clés:
    Climat, Changement climatique, Politique publique
  • 01/10/2018  - inspire-geoportal.ec.europa.eu

    La Commission Européenne a lancé le nouveau géoportail INSPIRE, qui facilite l'accès aux données spatiales dans l'Union Européenne. Le portail repensé est un guichet unique permettant aux autorités publiques, aux entreprises et aux citoyens de découvrir, d’accéder et d’utiliser des ensembles de données relatives à l’environnement en Europe. Tous les pays de l'UE produisent et utilisent des données géospatiales, par exemple sur les eaux souterraines, la population, l'utilisation des sols et la température de l'air. Les menaces sur l'environnement, les problèmes liés à sa protection ou les situations de crise ne s'arrêtent pas aux frontières nationales ou régionales.

    Le géoportail INSPIRE est ainsi le point d'accès européen central aux données fournies par les États membres de l'UE (et d'autres pays) au titre de la directive INSPIRE. Le géoportail permet notamment de rendre disponible l'ensemble des données INSPIRE, de découvrir des ensembles de données appropriés en fonction de leurs descriptions (métadonnées) ou d'accéder aux ensembles de données sélectionnés via leurs services de visualisation ou de téléchargement.
     

    Mots-clés:
    Donnée et système, Gestion de l'eau et des milieux
  • 20/09/2018  - www.oieau.fr

    L’édition de septembre 2018 du Bulletin de situation hydrologique montre que les passages perturbés ont été peu fréquents pendant le mois d'août. Seules la région Provence - Alpes - Côte d’Azur et la Corse ont été régulièrement arrosées par des pluies orageuses. En moyenne sur l’ensemble du pays, le déficit pluviométrique a dépassé les 20 %. Le mois d’août se classe au 4ème rang des plus chauds et a été marqué par un épisode de canicule en début de mois. Les précipitations ont été déficitaires depuis mi-juin sur une grande partie du pays et les températures sont restées très chaudes, souvent 2 à 4 °C au-dessus des normales.

    Ainsi, le manque de pluie associé aux températures élevées a contribué à accentuer l’assèchement des sols superficiels provoquant localement une situation de sécheresse sur les régions du Nord-Est et les Savoies. Au cours de cette année hydrologique 2017-2018, le cumul de précipitations est légèrement excédentaire, souvent de plus de 10 % dans le Sud-Ouest, en Corse, en Normandie ainsi que du Bassin parisien à la Haute-Marne et à la Côte-d’Or. Au 12 septembre, 61 départements ont mis en oeuvre des mesures de restriction des usages de l’eau.

    Mots-clés:
    Climat, Changement climatique, Pluie et neige, Cours d’eau, Usage
  • 20/09/2018  - www.eaufrance.fr

    Chaque été, de nombreuses rivières voient leur niveau d’eau baisser, parfois jusqu’à l’assèchement complet (dit "assec"). La surveillance de l’écoulement des cours d’eau est nécessaire, à la fois pour comprendre leur fonctionnement mais également pour réguler les usages de l’eau et limiter les impacts sur les milieux aquatiques. Dans ce cadre, l’Observatoire national des étiages (Onde) a été créé pour disposer de connaissances stables sur les étiages estivaux, et aider à la gestion des situations de sécheresse. Un bulletin annuel a pour vocation de présenter l’état de la situation estivale de l’écoulement des cours d’eau d’une année.

    Le dernier bulletin présente les résultats 2017 basés sur les observations réalisées par les agents de l’Agence française pour la biodiversité, sur la base d’une extraction des données effectuée en mai 2018. Les services de l’AFB ont parcouru 91 départements pour réaliser 24 919 observations d’écoulement (tous suivis confondus) sur 3 220 stations. Parmi les 15 875 observations réalisées dans le cadre du suivi usuel mené de mai à septembre, des assecs ont été mentionnés dans 86 départements, dont 53 avec une part d’observations en assec supérieure à 12%. La période la plus critique est celle de fin août avec 25% des observations en assec et 10% en rupture d’écoulement.

    Mots-clés:
    Prévention, Cours d’eau, Inondation, Sécheresse