Cheick Ahmed FALL
SOMAGEP

La SOMAGEP-SA (Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable) est en charge de la production et de la distribution de l’eau potable au Mali. Notre société issue de la réforme institutionnelle du secteur de l’eau et de l’électricité en août 2010 s’est retrouvée confrontée, dans le cadre des recrutements lors de sa création, à un enjeu majeur de formation d’une grande partie de son personnel. Je suis personnellement en charge de la formation au sein de cette jeune entreprise publique.

Nous avons contacté l’OIEau en connaissant son expertise dans le domaine de l’eau. Des discussions préalables fin 2013 ont permis en 2014 de monter les premières actions de renforcement de compétences dans le cadre des formations métier. Nous avons mené lors de l’été 2014, une action d’audit et de validation du centre de formation par l’intermédiaire des Directeur Pôle Supports Abdoul Aziz TRAORE et celui de la distribution Boubacar Idrissa MAIGA, et pu découvrir les pilotes et plateformes pédagogiques, qui sont des outils exceptionnels permettant la mise en situation et d’apprentissage des gestes métiers nécessaires.

Dès la première année de partenariat, nous avons pu combiner ingénieusement des formations ici au Mali, notamment pour les formations concernant le plus grand nombre de personnes, mais aussi des formations de pointe à Limoges et la Souterraine, en France. La combinaison de ces deux grands modes de formation permet d’en tirer tous les avantages : actions sur mesure pour les formations chez nous et actions inter-entreprises en France permettant aussi à nos techniciens et ingénieurs de voir et de comparer les pratiques ailleurs, dans d’autres structures en France, mais aussi en Afrique. Nous avons pu en effet y croiser nos confrères de Guinée, du Gabon, du Congo, etc.

A l’issue d’une première année fructueuse et riche en échanges, où nous avons pu mesurer le professionnalisme des différents formateurs et formatrices de l’Office, nous poursuivons en 2015 cette belle collaboration dans une logique de renforcement à moyens termes. Cela a été l’occasion de travailler ensemble sur le montage du plan de formation annuel et de travailler au plus proche de nos besoins et de notre contexte. Cette action en amont a été très positive, car elle nous a aidés à renforcer le lien nécessaire entre la gestion des compétenceset les actions de formations.

Un premier cursus métier adapté aux infrastructures de la SOMAGEP et concernant la production d’eau potable a été initié cette année. Il vient compléter les autres formations sur la distribution de l’eau potable, le rendement des réseaux, les recherches de fuites, la métrologie ainsi que le comptage, les analyses de laboratoires, la programmation des automates, la gestion des projets pour notre service étude, la pose et les réparations des canalisations, etc.

Nous avons pu constater depuis le début de cette collaboration la grande diversité des sujets proposés par l’OIEau et cet éventail de thème de formation nous aide grandement car ils couvrent tous les sujets qui sont au cœur de notre activité. Cela nous permet de disposer d’un ensemble d’actions de renforcement dans une logique pédagogique et une technicité homogène.

La pédagogique déployée lors des formations, que ce soit ici ou en France est un atout fondamental. Nous avons pu en effet constaté que les formateurs de l’OIEau savaient adapter leur discours pour se mettre au niveau des apprenants, ce qui est fondamental. Par ailleurs, les témoignages de l’ensemble des agents de la SOMAGEP sont unanimes pour souligner la très grande connaissance technique des formateurs. Leur capacité d’adaptation, indispensable dans notre situation, est réelle et parfois même impressionnante.

Il faut souligner un autre point très important : l’objectivité des propos. Nous avons pu constater que dans les formations de l’OIEau, il n’y avait pas de place à un discours commercial faisant la part belle à telle ou telle marque de produits ou d’équipements. Cette objectivité et cette indépendance est très appréciée et permet d’apprendre et de progresser en pleine confiance.

Enfin dans le cadre de la logistique contraignante d’un tel programme d’action, nous apprécions également l’appui du centre de formation pour les problématiques d’hébergement et d’accueil.

Je ne saurais terminer sans dire un grand merci à l’ensemble du personnel et à un formateur plus particulièrement, car sans sa confiance, dès les premiers contacts, toute cette collaboration n’eut certainement pas été possible. 

1er décembre 2015
- Mali