Cette fiche a été rédigée par léquipe technique du RéFEA

Latrines à compostage continu

 

Ce type de latrines comportent des compartiments en pente, étanches à l'eau, d'environ 3 m de long. (cf. schéma ci-après).

Toilette à compostage en continu (Source : Franceys R., Pickford J. & Reed R., 1995, Guide de l'assainissement individuel, Organisation mondiale de la santé).

 

Les excréta tombent d'une toilette. Les déchets organiques de la cuisine et du jardin y sont jetés par une ouverture séparée.

La circulation de l'air à travers le tas de déchets est favorisé au moyen de canalisation en U inversé et d'un tuyau d'évent, ce qui empêche l'anaérobiose et élimine par évaporation l'excès d'humidité. A mesure que de nouveaux matériaux sont déversés dans la chambre, le matériau ancien avance progressivement vers le fond, puis glisse dans un compartiment plus petit d'où on l'enlève périodiquement.

Cependant, si ce système s'est avéré satisfaisant dans les maisons de campagne et autres bâtiments isolés des pays industrialisés, où elle ont été installés dans la cave , sous la latrine et la cuisine, les tentatives pour adapter ce système au contexte africain qui ont eu lieu au début des années 80 ont échoué à cause du prix élevé du système et de son exploitation délicate. En effet, il est capital, pour que le système fonctionne, de maintenir un rapport carbone-azote et un taux d'humidité convenable. En pratique, on s'aperçoit que c'est le problème de l'humidité qui est le plus difficile à maîtriser. Par ailleurs les mouches et les odeurs sont souvent gênantes surtout peu après la mise en service.