Accueil du siteNotre actualité et avancementSEMIDE - Mieux gérer les connaissances sur l’eau en Méditerranée
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

SEMIDE - Mieux gérer les connaissances sur l’eau en Méditerranée

Publié : Décembre 2015

Améliorer les connaissances sur l’eau pour l’adaptation au changement climatique

 
La région méditerranéenne est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique sur les ressources en eau. La préparation de plans d’adaptation nécessite une bonne connaissance et un suivi régulier des ressources en eau et de leurs usages.
 
C’est dans ce contexte que le projet de Plate-Forme Méditerranéenne des Connaissances sur l’Eau a été retenu comme une solution lors de la MedCop21 et présenté comme proposition méditerranéenne pour la conférence sur le climat de Paris en décembre 2015 (COP21).
 
Cette plate-forme, qui a été labellisée par l’Union pour la Méditerranée en 2014, est aussi un élément clé du Plan d’Action de la Stratégie sur l’Eau pour la Méditerranée Occidentale, adoptée au niveau ministériel en mars 2015.
 
 
 

Observation de la Terre et partage d’information

 
Les programmes d’observation de la Terre par satellites permettent d’envisager de nouvelles possibilités de connaissances des ressources en eau et des milieux. Des services opérationnels sont en voie de développement.
 
Le récent atelier Hydrospace 2015, organisé en septembre à l’Agence Spatiale Européenne, a permis de dresser un état des lieux. De telles applications opérationnelles vont être validées par le projet SWOS à l’échelle de zones humides ou de bassins versants.
 
Le SEMIDE participe à ce projet d’observation des zones humides par satellite pour y intégrer les besoins des gestionnaires de ressources en eau, en liaison avec les Directives de l’Union Européenne sur l’eau.
 
En parallèle, les pays du voisinage européen préparent la mise en œuvre de Systèmes d’Information Partagés sur l’Environnement (SEIS).
 
En coordination avec l’Agence Européenne pour l’Environnement, le SEMIDE apporte un appui technique, notamment au Maroc, pour l’interopérabilité et les référentiels communs, en Algérie, en matière d’architecture du système d’information, en Israël, sur la comptabilité environnementale des émissions polluantes dans l’eau.
 
 
 

Innovations technologiques en réponse aux défis méditerranéens

 
Le SEMIDE se mobilise dans le cadre de plusieurs projets européens pour valoriser des solutions technologiques à même de répondre aux enjeux d’une gestion durable de l’eau en méditerranée.
 
Le projet OpIRIS travaille à améliorer l’efficience en irrigation grâce à des systèmes experts en ligne d’aide à la planification de l’irrigation. Les projets WEAM4i visent la mise au point des systèmes automatisés de gestion de l’irrigation pour les exploitations agricoles.
 
Face à la raréfaction de la ressource, la réutilisation des eaux usées épurées devient obligatoire, mais il est nécessaire de faire appel à des procédés performants et économiquement viables, testés notamment par le projet demEAUmed pour le secteur touristique.
 
Le projet SAID propose un système homogène d’aide à la décision qui intègre l’ensemble des paramètres nécessaires à l’optimisation de la gestion des grandes infrastructures hydrauliques pour répondre à l’ensemble des besoins à l’échelle du bassin versant.
 
Le projet ANADRY propose un procédé de traitement économique et efficace des boues de stations d’épuration, pour une réutilisation, sans risque sanitaire, comme fertilisant ou pour la production d’énergie.