Accueil du siteNotre actualité et avancementRoumanie : Vers la récupération des coûts de l’eau
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Roumanie : Vers la récupération des coûts de l’eau

Publié : 2007

Le projet "WAFDIP" (WAter Framework Directive ImPlementation) financé par PHARE, et réalisé par un consortium conduit par ARCADIS, s’est achevé en Septembre 2005 et a permis d’apporter aux Autorités roumaines un appui à la mise en œuvre de la Directive-Cadre sur l’Eau (DCE).
 
L’assistance du projet a été apportée à deux bassins pilotes : au sud du pays, l’ARGES, qui arrose Bucarest, et au nord-ouest, la SOMES, un affluent transfrontalier du Danube qui draine la Transylvanie.
 
L’Office International de l’Eau, comme principal partenaire du consortium, était chargé d’une analyse économique de la gestion de l’eau.
 
54 Cadres, des 11 régions hydrographiques de l’Administration Nationale des Eaux Roumaines (ANAR - APELE ROMANE), ont été formés à l’appréciation concrète des concepts de prix, coûts et tarifs, impôts, taxes et redevances, amortissements financiers et techniques, mais aussi à la différence entre réparation, renouvellement et investissement, ainsi qu’aux notions de coûts d’opportunité, coûts administratifs, de coûts d’environnement, à la gestion de l’eau par la demande et à la capacité contributive des usagers.
 
Des exemples de calculs de coûts environnementaux ont été présentés.
 
Les spécialistes de l’OIEau et les 54 cadres de l’ANAR ont constitué un groupe d’expertise, qui a procédé à l’approche de problèmes de terrains, tels que :
  •  la difficulté de bien connaître l’impact sur l’eau des agents économiques ;
  •  la couverture des coûts par les prix payés par les usagers ;
  •  les changements de comportement des usagers, qui n’ont plus les mêmes besoins en qualité comme en quantité ;
  •  l’équipement individuel d’alimentation en eau de la population rurale ;
  •  le financement de la lutte contre les inondations ;
  •  
  •   le transfert du patrimoine des services d’eau de l’Etat aux collectivités locales, et les moyens financiers et techniques correspondants
  •  
 
Un manuel pratique, à l’usage des 11 régions hydrographiques de ANAR, a été rédigé conjointement, en anglais et en roumain, par les membres du groupe : sur la page de gauche il y a l’analyse économique initiale par l’Administration de bassin de la SOMES ; en regard sur la page de droite, on trouve les observations, commentaires et compléments fournis par les 54 participants, avec l’assistance des experts de l’OIEau.
 
Une collaboration utile et efficace : les rencontres suivantes avec leurs collègues des pays du Bassin du Danube, les participants roumains ont présenté leurs nouveaux acquis !