Accueil du siteNotre actualité et avancementProjet INCOVER : valoriser le potentiel des eaux usées
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF
Projet INCOVER : valoriser le potentiel des eaux usées

Projet INCOVER : valoriser le potentiel des eaux usées

Publié : Décembre 2016

L’Office International de l’Eau a lancé en novembre dernier un nouveau site web dédié au projet INCOVER : www.incover-project.eu.

Depuis le mois de juin, l’OIEau participe à ce projet européen du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de la Commission Européenne.

INCOVER (Innovative Eco-Technologies for Resources Recovery from Wastewater) s’inscrit dans une logique d’économie circulaire. Il s’agit de mettre en place des technologies innovantes pour le traitement des eaux usées, afin de les valoriser et de récupérer de l’énergie et des produits à valeur ajoutée. Ce projet répond à la nécessité de préserver la ressource en eau, en favorisant sa réutilisation, et contribue à diminuer les coûts d’exploitation des stations de traitement, en récupérant des sous-produits comme le biométhane.


INCOVER rassemble dix-huit partenaires de sept états-membres dont certains testent des technologies sur trois usines de démonstration, traitant des effluents d’origines municipale, agricole et industrielle. Des systèmes de production de biomasse, de digestion anaérobie et de récupération des nutriments sont ainsi mis en place et optimisés pour obtenir des sous-produits comme des bioplastiques, des engrais ou de l’eau recyclée.

Un outil d’aide à la décision sera développé au cours du projet. Il permettra aux décideurs de choisir une filière de traitement optimisée en fonction de leur type d’eaux usées, de leurs besoins et des contraintes.

Afin de faciliter l’adoption des technologies sur le marché, l’OIEau est chargé de promouvoir le projet et de susciter l’intérêt des acteurs cibles (municipalités, élus, entreprises, etc.). C’est pourquoi il anime entre autre le site web du projet INCOVER ainsi qu’une page Twitter : @INCOVERproject.