Accueil du siteNotre actualité et avancementLaos - Vers un projet GIRE dans le Bassin du Nam Ngum
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Laos - Vers un projet GIRE dans le Bassin du Nam Ngum

Publié : Février 2010

Lors d’un voyage d’étude en France organisé par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, une délégation laotienne, menée par Mme Khempeng Pholsena, Ministre auprès du Premier Ministre, Présidente de l’Administration des Ressources en Eau et de l’Environnement (WREA), a pu se faméliariser avec l’expérience française en matière de gouvernance et de gestion des ressources en eau.
 
M. Jacques Oudin, Sénateur honoraire, Président de la Commission "Coopération Internationale" du Comité de Bassin Loire-Bretagne, a alors répondu favorablement à l’invitation des Autorités Laotiennes afin d’étudier les modalités d’une coopération qui porterait sur un projet de bassin pilote dans le Bassin du Nam Ngum où une étude a été menée récemment sur financement de l’Agence Française de Développement, visant à définir les conditions d’une planification de la gestion de l’eau.
 
Les deux Agences de l’Eau françaises, Rhin-Meuse et Loire-Bretagne, financeront ce projet au titre de la coopération décentralisée et mettront en commun leur expertise technique pour en faire bénéficier la partie laotienne, avec l’appui de l’Office International de l’Eau.
 
Le bassin hydrographique du Nam Ngum, l’un des principaux affluents du Mékong, s’étend sur environ 8.000 kilomètres carrés et revêt une importance vitale pour la République Démocratique Populaire du Laos. Les enjeux liés à la production hydro-électrique y sont très importants ainsi que la dégradation environnementale (dégradation des sols, pénurie d’eau, diminution des stocks de poisson, déforestation…).
 
Le projet vise à initier une démarche de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) avec les Autorités laotiennes à travers le développement d’outils et de méthodologies adaptées au contexte du bassin du Nam Ngum. Les enseignements en seront diffusés au niveau national.
 
A l’issue de ce projet, d’une durée de deux ans, le Laos disposera d’une expérience concrète de développement et de test d’outils tels que : planification ; responsabilisation des acteurs locaux ; mécanismes de financement.