Accueil du siteNotre actualité et avancementKyrgyzstan/Kazakhstan - Bassin transfrontière du Chu
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Kyrgyzstan/Kazakhstan - Bassin transfrontière du Chu

Publié : Décembre 2015

En tant que membre du consortium iMoMo ("Innovative Monitoring and Modelling"), l’OIEau collabore depuis 2014 à des actions financées par la Coopération Suisse (SDC) pour le renforcement de la production et de la gestion des données sur l’eau sur le Bassin du Chu en Asie Centrale.
 
Le projet en cours comprend 3 composantes principales :
  • le monitoring et le traitement des données au niveau des Associations d’Irrigants ;
  • la valorisation des données sur l’état de la ressource en eau et sur les prélèvements pour l’irrigation, produites par diverses institutions de niveau national et local ;
  • la modélisation pour l’amélioration des prévisions de disponibilité en eau basées sur l’analyse par télédétection de la couverture neigeuse.
 
Les actions spécifiques de la composante pilotée par l’OIEau ont permis de passer à une situation où les partenaires et le public peuvent désormais consulter en ligne les données sur l’état des ressources en eau et des prélèvements, régulièrement mises à disposition par 5 institutions nationales et locales des 2 pays, ceci au travers :
  • De cartes dynamiques (web mapping) avec localisation des stations de mesures et accès aux schémas de visualisation des données,
  • De schémas interactifs, facilement consultables sur tablette, notamment par les décideurs, avec calcul automatique de bilans ou analyses comparatives sur des points clés ;
  • De modules de téléchargement des jeux de données, réservés aux partenaires producteurs de données.
 
Un premier bulletin trimestriel, résumant l’état des ressources et des prélèvements pour la période avril - juin 2015, a été produit et validé au cours de la dernière réunion de la Commission transfrontalière du Chu/Talas, qui a félicité les partenaires du projet et remercié la SDC pour son soutien.