Accueil du siteNotre actualité et avancementIngénierie écologique appliquée à l’eau - Les Mesures Naturelles de Rétention (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Ingénierie écologique appliquée à l’eau - Les Mesures Naturelles de Rétention des Eaux

Publié : Novembre 2014

L’ingénierie écologique devient un domaine d’action incontournable et une politique en faveur des ”infrastructures vertes” se met peu à peu en place dans le domaine de l’eau.
 
Le recours accru à ce type de techniques se justifie de plus en plus par les progrès récents qu’elles ont connus : on sait aujourd’hui concevoir des toitures végétalisées, des bassins et fossés d’infiltration qui s’intègrent parfaitement dans le paysage urbain, des plaines d’inondation qui protègent les villes, des bandes enherbées qui limitent l’érosion, ...
 
Cependant, par la multiplicité des acteurs qui mettent en place ces techniques, par la diversité de mesures possibles et des cobénéfices associés, ainsi que des services rendus à l’environnement, il est aujourd’hui très difficile de regrouper et de capitaliser les connaissances acquises.
 
La DG Environnement a lancé en 2013 un appel d’offre pour structurer les connaissances dans le but de favoriser l’emploi de ces techniques. Communément connues sous le nom d’ingénierie écologique, ces mesures sont rassemblées sous l’appellation Mesures Naturelles de Rétention des Eaux ou ”Natural Water Retention Measures (NWRM)”.
 
L’OIEau, coordinateur de ce projet, a développé avec 10 partenaires européens une plate-forme (www.nwrm.eu), dont le catalogue comporte actuellement 53 mesures, regroupées en 4 secteurs : Forêt, Zone Urbaine, Agriculture et Nature / Hydromorphologie. Des études de cas sont également présentées et une base de données est accessible via la plate-forme. Afin de faciliter l’accès à l’information aux gestionnaires de l’eau et aux décideurs politiques, un guide pratique a été élaboré et traduit dans les 25 langues de l’Union Européenne.
 
Les résultats du projet ont été présentés à l’automne 2014 aux différents groupes de travail sur la Stratégie Commune de Mise en Œuvre de la DCE et également à l’Assemblée Générale ”EURO- RIOB 2014” et lors des ”Etats Généraux de l’Eau en Montagne” à Mégève.
 

Les partenaires ”MNRE” :

  • Office International de l’Eau
  • ACTeon Environment
  • Baltic Environment Forum
  • I.A.CO Environmental & Water Consultants
  • Instituto Madrileno
  • De Estudios Avanzados
  • Regional Environmental Center
  • Regionális Energiagazdasági Kutatóközpont
  • Scotland’s Rural College
  • Swedish University of Agricultural Sciences
  • ENV’ECO (environmental economics consultancy)
  • AMEC Environment & Infrastructure UK