Accueil du siteNotre actualité et avancementINECO : Instruments INstitutionnels et ECOnomiques pour la gestion durable (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

INECO : Instruments INstitutionnels et ECOnomiques pour la gestion durable de l’eau dans la région méditerranéenne

Publié : Février 2010

 

Analyses et propositions pour une meilleure gestion de l’eau

(Les nouvelles N° 20 - février 2010)

Le projet INECO (Instruments INstitutionnels et ECOnomiques pour la gestion durable de l’eau dans la Région Méditerranéenne) s’est achevé par une conférence de restitution en juin 2009 à Nicosie (Chypre).

L’OIEau a réalisé un état des lieux des meilleures pratiques et des instruments institutionnels et économiques et a ensuite cherché à voir comment les adapter dans les Pays du Sud de la Méditerranée. Il a ensuite organisé des ateliers nationaux pour analyser les problèmes de l’eau et en a rédigé la synthèse.

INECO a permis de développer des études de cas très poussées sur les problèmes de gestion des ressources en eau dans différentes situations :

 

  • Tunisie : eau souterraine et salinisation ;
  • Chypre : épuisement d’un aquifère et intrusion d’eau de mer ;
  • Egypte : qualité de l’eau dans la région du Canal Bahr Basandeila ;
  •  Liban : Bassin de la Rivière Damour ;
  • Syrie : pollution du Bassin de la Rivière Barada (Zone du Grand Damas) ;
  • Maroc : Bassin de l’Oum Er Rbia
  • Algérie : Bassin de la Seybouse.

 

Pour chaque cas, une analyse détaillée des problèmes a été effectuée. Différentes solutions ont été imaginées, qui ont été étudiées afin d’en déterminer la faisabilité ou l’adaptabilité au contexte local. Une "boite à outil" a été développée pour que la méthodologie mise en place lors du projet INECO (Outil Web, détail de la méthodologie utilisée, …) puisse être transférée aux acteurs de régions rencontrant des problèmes similaires.

Diverses publications sont maintenant prévues pour valoriser ce travail.

Instruments INstitutionnels et ECOnomiques pour la gestion durable de l’eau dans la région méditerranéenne

(Les nouvelles N° 19 - décembre 2008)

 

INECO "Instruments institutionnels et économiques pour la gestion durable de l’eau dans la région méditerranéenne", est un projet d’actions coordonnées, soutenu par la Commission Européenne (6e PCDR), dans le cadre des mesures spécifiques de coopération internationale (Programme INCO) avec les Pays Partenaires Méditerranéens (PPM).

INECO rassemble 14 institutions de 10 pays méditerranéens (Grèce, France, Italie, Chypre, Tunisie, Egypte, Liban, Syrie, Algérie et Maroc), incluant des organisations publiques, privées et internationales. Le projet, qui s’étend sur 3 ans, a débuté le 1er juillet 2006 et se finira en juin 2009.

Il est piloté par l’Ecole d’Ingénierie Chimique de l’Université Technique Nationale d’Athènes (Grèce).

Son but est de présenter une démarche interdisciplinaire de gestion de l’eau, qui intègre 3 aspects principaux : environnement, économie et société.

INECO aborde les différents problèmes constatés au niveau des prises de décisions et des déficiences des structures actuelles de gouvernance dans le bassin méditerranéen. La recherche se focalise sur les instruments institutionnels et économiques alternatifs qui permettent de promouvoir l’équité, l’efficacité économique et la durabilité environnementale dans la gestion des ressources en eau.

Le principal but d’INECO est le développement de compétences et l’engagement constructif des "parties prenantes" dans la planification des ressources en eau, en relevant trois défis :
* Partager l’eau, en référence aux mécanismes institutionnels, réglementaires, législatifs, économiques mis en place pour l’allocation des ressources en eau dans le bassin.
* Donner une valeur à l’eau, en référence à l’évaluation des coûts de l’utilisation de l’eau, la maximisation de l’efficacité économique, la mise en oeuvre du principe de recouvrement des coûts pour la gestion durable des services d’eau, et la mise en œuvre des principes "utilisateur-payeur" et "bénéficiaire-payeur".
* Améliorer la gouvernance de l’eau, en référence à l’environnement institutionnel qui permet la mise en place de la GIRE (Gestion Intégrée des Ressources en Eau).

L’OIEau intervient plus particulièrement sur :
* l’analyse des pratiques actuelles dans des pays développés en zone aride autres que les Pays-Membres de l’UE,
* le rôle des femmes dans la Gestion Intégrée des Ressources en Eau dans les pays méditerranéens,
* l’animation des ateliers et des activités d’échanges.

INECO est une "expérimentation sociale" au niveau du développement de compétences et de structures politiques. INECO a pour objectif de fournir des expériences et permettre aux sociétés locales de changer leurs perceptions et, en conséquence, leurs pratiques de gestion de l’eau et de fournir un cadre de recommandations complet et adaptable.


Voir en ligne : http://environ.chemeng.ntua.gr/inec...