Accueil du siteNotre actualité et avancementIndicateurs de Performance pour les Organismes de Bassin Africains
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Indicateurs de Performance pour les Organismes de Bassin Africains

Publié : Février 2010

Le projet du Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB) visant le développement, le test et la comparaison d’Indicateurs de Performance pour les Organismes de Bassin Transfrontaliers Africains s’est achevé en septembre 2010.
 
Au cours des trois années de mise en œuvre se sont succédées de nombreuses étapes de tests dans 10 bassins pilotes : Congo (CICOS), Gambie (OMVG), Lac Tchad (CBLT), Lac Victoria (LVBC), Niger (ABN), Nil (NBI), Okavango (OKACOM), Orange-Senqu (ORASECOM), -Sénégal (OMVS), Volta (VBA).
 
Ceux-ci, répartis sur tout le continent, présentaient une grande variété de contexte juridique, institutionnel, socio-économique ou géographique.
 
Des ateliers interactifs de restitution et d’échanges entre les bassins ont permis au RIOB d’atteindre une excellente appropriation du projet par les bénéficiaires, meilleure garantie pour la durabilité d’une telle démarche d’utilisation d’indicateurs dans les bassins.
 
La liste finale d’indicateurs comprend : * 20 indicateurs sur la gouvernance et le fonctionnement des structures chargées de la mise en œuvre de la gestion intégrée à l’échelle des bassins transfrontaliers ; * 15 indicateurs sur le bassin hydrographique, descriptifs de son état, des pressions et des réponses.
 
Les Organismes de Bassin ont souligné l’apport tout à fait nouveau et important du projet sur les aspects "gouvernance d’un Organisme de Bassin".
 
L’exercice a permis l’auto-évaluation des structures sur leur fonctionnement et la réalisation de leurs missions. Il a aussi permis d’inclure progressivement des indicateurs dans les différents processus de rapportage auprès des Conseils des Ministres ou des bailleurs de fonds.
 
D’autre part, la comparaison des points forts/points faibles de chaque bassin pilote, grâce à une application web de visualisation des résultats, a permis aux bassins d’envisager de futurs échanges sur ces points spécifiques.
 
La diffusion des résultats du projet, lors de l’Assemblée Générale du Réseau Africain des Organismes de Bassin (RAOB), ou lors de la Semaine Mondiale de l’Eau de Stockholm 2010, ont montré un intérêt fort des organismes de bassins et des bailleurs de fonds sur ces notions d’indicateurs de performance mais également les besoins importants en termes de vulgarisation et d’accompagnement pour leur utilisation future.
 
En sa qualité de secrétaire Technique du RIOB, l’OIEau a assuré le pilotage de ce projet, en partenariat avec le Réseau Africain des Organismes de Bassins (RAOB) et Ecologic. Le projet a été financé par la Facilité Européenne sur l’Eau (ACP Water Facility) et le Ministère Français des Affaires Etrangères. 
 

Voir en ligne : http://aquacoope.org/PITB