Accueil du siteNotre actualité et avancementColombie - Un appui institutionnel au Ministère de l’Environnement et du (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Colombie - Un appui institutionnel au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable

Publié : Janvier 2012

 
Des exercices de gestion de bassin versant ont commencé en Colombie dès les années 80, mais l’absence de structures administratives homogènes avait empêché de généraliser les expériences et d’en assurer la permanence sur le long terme.
 
Dans le cadre de la réforme de la constitution en 1991, le Système National Environnemental (SINA), toujours en vigueur aujourd’hui, a été instauré sous la Direction du Ministère chargé de l’Environnement.
 
Les Corporations Autonomes Régionales (CAR) ont été installées. Néanmoins, la gestion des ressources naturelles par bassin versant ne commencera que dix ans plus tard en 2002, date à laquelle le Gouvernement colombien publie deux décrets qui encadrent l’élaboration, l’exécution et le suivi par les CAR des premiers plans de gestion de bassin versant, les ”POMCA” (Planes de Ordenación y Manejo de Cuencas).
 
Bien que ce nouvel outil de planification représente une avancée bien réelle, un certain nombre de problèmes subsistaient, tels que l’hétérogénéité des ”POMCA”, les incohérences de planification entre deux ”POMCA” voisins et une participation communautaire limitée.
 
A compter de 2007, le Ministère de tutelle initie un processus de réforme des ”POMCA”.
 
Une consultation des acteurs au niveau national a mis en évidence le besoin de créer des plans de gestion de Macro-bassin, de structurer des Conseils de Bassin versant et enfin de hiérarchiser les outils de planification entre eux.
 
Le Ministère chargé de l’Environnement commence alors à développer une Politique Nationale de Gestion Intégrale de la Ressource Hydrique.
 
Finalement, après 5 ans de gestation, un nouveau décret a été signé le 2 août 2012, modifiant la réglementation sur la gestion des bassins versants et de la ressource en eau.
 
Dans ce contexte, le Ministère colombien de l’Environnement et du Développement Durable (MADS) souhaite tirer profit des 50 ans d’expérience pratique du système français et maintenant européen, tant au niveau technique qu’économique, à travers un projet d’appui Institutionnel, financé par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, et coordonné par l’Office International de l’Eau.
 
Les trois axes de travail de ce projet sont :
  • la mise en place de la Politique Nationale de la Gestion Intégrale de la Ressource Hydrique (GIRH),
  • la consolidation du Système National d’Information sur l’Eau,
  • la prévention de la pollution industrielle
 
 

Voir en ligne : http://www.oieau.org/pub/Internatio...