• Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Chine

Publié : Décembre 2015

Coopération franco-chinoise sur le Bassin de la Hai

 

La Chine fait face à de nombreux défis en matière de gestion de l’eau.

 
Afin d’y faire face, le Gouvernement chinois a développé de nombreuses coopérations internationales et, en particulier, un accord de coopération a été signé le 21 décembre 2009 entre le Ministère chinois des Ressources en Eau et le Ministère français chargé de l’Ecologie et du Développement Durable.
 
Dans le cadre de cet accord, le Bassin du Fleuve Hai, qui s’étend sur 318.000 km2 et comprend les Municipalités de Pékin et Tianjin, a été retenu pour la réalisation d’un projet pilote : Il s’agit d’y tester l’application en Chine de certains mécanismes de gestion de bassin, de lutte contre la pollution des eaux et de protection des écosystèmes, mis en pratique en France et dans l’Union Européenne.
 
Les partenaires du projet sont, pour la partie Chinoise, le Ministère des Ressources en Eau, la Commission de Conservation des eaux de la Rivière Hai, ainsi que les Bureaux des Eaux de la Municipalité de Tianjin et de la Province de Hebei, et, pour la partie française, le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE), l’Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN), le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), l’Institution Interdépartementale des Grands Lacs de Seine et l’OIEau, qui assure la coordination technique du projet.
 
La première phase (avril 2011/mars 2012) a contribué à une compréhension mutuelle du fonctionnement des institutions de bassin et des procédures et moyens qu’elles mettent en œuvre en France et en Chine.

 

Le sous-bassin pilote de la rivière Zhou

 
La deuxième phase du projet (octobre 2012 - décembre 2015) a porté principalement sur le Bassin de la rivière Zhou : 2114 km2, 1 million d’habitants et 80% de l’approvisionnement en eau potable de la 5ème ville la plus peuplée du pays, Tianjin.
 
Elle s’est déroulée en trois étapes :
  • appui à la réalisation de l’état des lieux du bassin,
  • mise en place d’un groupe de coordination,
  • appui à la réalisation d’un Plan de Gestion du Bassin et d’un Programme de Mesures.
 
Depuis octobre 2012, les missions d’experts français en Chine ont permis de présenter en détail un large éventail d’outils techniques et institutionnels utiles à la mise en place de la démarche. L’accent a aussi été mis sur le renforcement des capacités des partenaires chinois. Ceux-ci ont ainsi bénéficié de sessions de formation sur la Gestion de Bassin, sur l’ingénierie écologique et sur la surveillance de la qualité de l’eau, etc.
 
Enfin, des visites d’études, organisées en France, ont permis de montrer à la partie chinoise la réalité concrète de l’application des politiques de bassin telles qu’appliquées avec succès dans toute l’Union Européenne.
 
Toutes les activités menées ont contribué à l’avancée rapide du projet : Ainsi, l’état des lieux et la caractérisation du sous-bassin de la Rivière Zhou ont été réalisés et présentés en septembre 2014 lors du comité de pilotage du projet.
 
Se basant sur les conclusions tirées de l’état des lieux, l’année 2015 a permis l’élaboration d’un Plan de Gestion et d’un Programme de Mesures permettant de répondre aux grands enjeux du sous-bassin.
 
Ainsi, au terme de la phase II fin 2015, les partenaires chinois ont intégré l’ensemble des outils et procédures utiles pour parvenir à l’élaboration d’un plan véritable de gestion de bassin.
 
Grâce au succès de cette coopération franco-chinoise, les partenaires des deux pays s’accordent pour continuer la coopération à partir de janvier 2016 pour une nouvelle période de trois ans.
 
Cet accord, placé sous le signe de l’adaptation et de la résilience au changement climatique, a été signé à Paris lors de la journée thématique sur l’Eau du 2 décembre 2015 organisée pendant la COP21, en présence des Ministres françaises de l’Ecologie et de la Coopération Internationale.
Cette nouvelle phase prévoit une extension des actions au bassin de la rivière Luan (45.000 km², 13 millions d’habitants).
 
 

La plate-forme Europe-Chine sur l’eau

 
Le projet PIANO (Policies, Innovation And Networks for enhancing Opportunities for China Europe water cooperation) a remporté un appel à proposition du Programme-Cadre de Recherche Européen Horizon 2020 (2014-2020) visant la promotion de partenariats stratégiques de coopération pour la recherche et l’innovation entre l’Europe et le reste du monde.
 
L’objectif est de développer des opportunités commerciales et de coopération en matière de recherche et d’innovation entre l’Europe et la Chine.
 
L’atelier de démarrage du projet s’est tenu le 9 Avril 2015 à Bruxelles. Les six volets du projet ont été présentés à cette occasion : Les coordonnateurs de chacun de ces volets sont :
1- Office International de l’Eau (OIEau),
2- Technical University of Denmark, (DTU),
3- University of Natural Resources and Life Sciences, Vienna -(BOKU), pour 2 volets,
4- Stockholm International Water Institute (SIWI),
5- Institute for Environmental Protection and Research, (ISPRA).
 
On compte, parmi les autres partenaires du projet, le bureau d’études Atkins, le Laboratoire National d’Ingénierie Civil (Portugal), l’European Water Association (EWA) et la Chambre de Commerce de l’Union Européenne en Chine.
 
Pour sa part, l’OIEau met en œuvre les activités du premier volet visant le renforcement des réseaux et de la Plateforme Europe-Chine sur l’Eau (CEWP) en matière de Recherche et Innovation, en réalisant une cartographie et une analyse des réseaux d’acteurs, ainsi que des projets d’innovation exemplaires existants. Il contribue également à l’animation des réseaux et à la visibilité du projet en animant des réseaux sociaux et professionnels européens et chinois (Twitter, LinkedIn, Facebook, Weibo).
 
Il contribue également au troisième volet en produisant des études de cas sur les technologies européennes innovantes du secteur de l’eau.
 
Twitter : @Piano_EU_China