Accueil du siteNotre actualité et avancementBurkina Faso : Centre des Métiers de l’Eau de l’ONEA
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Burkina Faso : Centre des Métiers de l’Eau de l’ONEA

Publié : Mars 2009

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) s’est engagé dans la transformation de son Centre de formation professionnelle (CFP) - créé en 1990 - en un Centre des Métiers de l’Eau (CEMEAU), afin d’apporter son expertise aux acteurs de terrain impliqués dans la mise en œuvre du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement (PN-AEPA) du Burkina Faso.
 
En effet, la mise en œuvre du PN-AEPA, à l’horizon 2015, est soutenue par de nouveaux décrets portant transfert de compétences et de ressources de l’Etat Burkinabé vers les Communes et entraîne l’émergence de nouveaux acteurs :
  •  Administrations déconcentrées,
  •  Collectivités territoriales,
  •  Associations d’usagers,
  •  Opérateurs privés prenant en charge la gestion déléguée des services AEP
  •  Artisans, réparateurs, entreprises de VRD, bureaux d’études, etc.
  •  Société civile et ONG.
 
La réalité du terrain démontre que ces acteurs ne sont pas suffisamment préparés pour jouer pleinement leurs rôles dans le cadre des réformes engagées.
 
L’ONEA, à travers son Plan stratégique de développement et son expérience de contractualisation de l’affermage avec de nombreuses villes moyennes, s’est fixé pour ambition de devenir un acteur-moteur de la dynamique de partenariat pour renforcer en particulier l’exercice de la maîtrise d’ouvrage par les collectivités en matière d’AEPA.
 
L’ONEA a en outre mis en œuvre une démarche qualité couronnée par l’obtention récente d’une certification ISO 9001 pour sa gestion clientèle.
 
Le lancement officiel du projet CEMEAU a eu lieu le 27 mars 2009.
 
Les objectifs visés par la création du CEMEAU répondent à une double préoccupation :
  •  D’une part, développer les compétences professionnelles des personnels du secteur sur les métiers de l’eau pour l’exploitation et la maintenance des infrastructures et ouvrages hydrauliques.
  •  D’autre part, sensibiliser et former les acteurs de l’eau sur les thèmes majeurs du service public AEPA, de la réglementation et législation en la matière, ainsi que sur la tarification et la contractualisation de ces services.
 
Le CEMEAU doit être un Centre de formation ouvert à l’ensemble des acteurs et personnels du secteur de l’eau burkinabé, mais aussi recevoir des personnels de la sous-région.
 
Le CEMEAU devra s’autofinancer.
 
L’ONEA a initié une étude de viabilité du CEMEAU car l’ancien CFP n’avait été conçu que pour être un centre de formation interne.
 
Les conclusions de cette étude, réalisée par l’Office International de l’Eau avec le soutien financier de l’Agence de coopération allemande GTZ, ont été présentées au Conseil d’Administration de l’ONEA en décembre 2009.
 
 
 

Voir en ligne : http://www.oneabf.com/