• Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Burkina Faso

Publié : Décembre 2015

Agence de l’Eau du Mouhoun : Vers la mise en œuvre du SDAGE

 
L’appui apporté par l’OIEau à l’Agence de l’Eau du Mouhoun (AEM), avec le soutien des Agences de l’Eau Adour-Garonne et Seine-Normandie se poursuit.
 
Après l’adoption du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du Mouhoun en juillet 2014, l’année 2015 a été consacrée à l’accompagnement de l’AEM dans la mise en œuvre opérationnelle du SDAGE et le renforcement de ses directions et services avec des missions portant sur :
  • le développement des connaissances sur les ressources en eau, avec une mission de deux experts de l’OIEau à Dédougou, siège de l’AEM, pour appuyer le Service des Ressources en Eau dans la définition du suivi ;
  • l’élaboration du Programme Pluriannuel d’Intervention de l’AEM ;
  • le recouvrement de la Contribution Financière en matière d’Eau.
 
Un service pilote de Police de l’Eau a été mis en place dans le sous-bassin du Kou.
 
Une deuxième visite en France en 2015 a permis aux différents acteurs d’échanger sur les difficultés rencontrées, de participer à un Comité de Bassin et de travailler avec leurs homologues sur les thèmes de la communication, des programmes de mesure et de leur financement.
 
 
 

Gestion intégrée du Nakanbé au Burkina Faso et de la Volta Blanche au Ghana

 
Avec le soutien de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne (AELB), l’OIEau apporte son appui à l’Agence de l’Eau du Nakanbé (AEN) depuis 2011.
 
Au long de l’année 2015, l’AEN a poursuivi l’élaboration de son SDAGE en adoptant l’Etat des Lieux du Bassin du Nakanbé et en travaillant sur les scenarii de développement du bassin. Un expert de l’OIEau a été mobilisé pour accompagner ce processus et apporter son expérience.
Une formation des membres du Comité de Bassin a également été organisée en marge de la session d’adoption de l’Etat des Lieux.
La Volta Blanche étant un fleuve transfrontalier, un projet a également été lancé avec l’appui de l’AELB, dans le sous-bassin aval de la Volta blanche au Ghana.
La première phase de ce projet s’est achevée en 2015 avec la tenue d’un atelier de trois jours, animé par l’OIEau et par deux experts de l’AELB, sur les thématiques de la planification conjointe entre le Burkina Faso et le Ghana et du financement durable des agences de bassin. Un bilan a pu être dressé à cette occasion et les grandes lignes d’une 2eme phase ont été tracées.
 
 
 

Appui Sectoriel AEPA

 
Dans le cadre des Mesures d’Accompagnement de l’Appui Sectoriel AEPA soutenu par la coopération allemande, la KfW : 
  • Met à la disposition du Burkina Faso des fonds pour la réalisation des investissements dans le domaine de l’eau et de l’assainissement et l’accompagnement des acteurs dans la prise en main des infrastructures
  • Met en place des programmes de renforcement des capacités des parties prenantes dans la gestion pérenne des infrastructures et dans le système d´assurance-qualité en lien avec la planification et la mise en œuvre des équipements.
 
C’est dans ce contexte que le Groupement RODECO-OIEau intervient auprès de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) sur deux composantes principales :
  • Le renforcement des capacités et compétences des parties prenantes par la formation professionnelle de près de 550 professionnels 
  • La mise en place d’un système Qualité, en lien avec la planification et la création des infrastructures.
 
 
 

RODECO et l’OIEau ont développé, en 2015, les actions suivantes :

 
* La mise en place d’un Système Qualité :
 
  • Réalisation d’enquêtes auprès de toutes les directions opérationnelles de l’ONEA, visant à caractériser les procédures et méthodes de travail utilisées, et à identifier les points forts ou faibles existants ;
  • Animation de réunions de concertation avec les personnels de l’ONEA, visant à définir les axes de progrès qui serviront d’assise au nouveau Système Qualité ;
  • Sur la base d’un diagnostic du fonctionnement de l’ONEA, définition de propositions visant à améliorer et simplifier, le cas échéant, les procédures concernant le suivi contractuel et la surveillance des travaux, la planification des investissements, l’élaboration des dossiers d’appels d’offres.
 
* La formation des personnels de l’ONEA et du secteur de l’eau :
 
  • Sélection par l’ONEA d’un programme de formation des personnels pour les directions opérationnelles de la planification des investissements (DPI), de l’exploitation (DEX) et de l’assainissement (DASS) ;
  • Elaboration des fiches descriptives détaillées de 35 stages ;
  • Elaboration d’outils pédagogiques permettant aux formateurs internes de l’ONEA de conduire les sessions de formation et d’enrichir les ressources pédagogiques du Centre de Formation aux Métiers de l’Eau (CEMEAU) de l’ONEA.
 
 
 
 

Renforcement des Capacités du CEMEAU

 
Le projet de renforcement des capacités du Centre des Métiers de l’Eau (CEMEAU) de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA), conduit par le groupement GFA-OIEau sur financement de la coopération allemande GIZ (programme GIZ-PEA), a pris fin en juillet 2015.
 
Parmi les dernières interventions d’assistance technique conduites par l’Office International de l’Eau sur la période d’octobre 2014 à juillet 2015, on citera en particulier :
  • La finalisation d’un Manuel de Gestion du Centre ;
  • L’élaboration du site WEB et d’un catalogue de formation ;
  • Des préconisations sur l’évolution à prévoir pour les personnels du Centre
  • La consolidation des outils de gestion financière du Centre
  • La définition d’un programme prioritaire de stages de formation pour les acteurs de l’eau burkinabés autres que l’ONEA, tels que : administrations déconcentrées, services techniques des collectivités, opérateurs privés, entreprises et artisans réparateurs, ONG.
  • L’installation de plates-formes et d’ateliers de travaux pratiques dans les domaines de l’électromécanique et des automatismes
 
En complément, une visite technique du Centre National de Formation aux Métiers de l’Eau (CNFME) de l’OIEau a été organisée en France, au mois de juin 2015 pour le directeur du CEMEAU et une équipe de formateurs, et a porté sur : 
  • L’organisation pédagogique et les outils de gestion commerciale d’un CFME,
  • La formation technique dans le domaine de la maintenance électromécanique,
  • La prise en mains des ateliers de travaux pratiques.
 
L’important programme d’assistance technique de la GIZ au CEMEAU de l’ONEA prévoit une troisième phase. Au cours de la réunion finale de restitution du Projet, divers scénarii de renforcement du CEMEAU ont été présentés dans cette perspective.