• Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Brésil

Publié : Décembre 2015

Constitution de l’Association HYDRUS-BRAZIL en partenariat avec l’OIEau

 
Selon les statistiques officielles, le total des emplois du secteur de l’eau et de l’assainissement au Brésil est de 726.586 personnels, dont près de 238.000 agents pour le seul Etat de São Paulo.
 
Le Brésil réalise d’énormes investissements pour le développement de ce secteur ; selon les données du PLANSAB, près de 100 milliards d’euros d’investissements sont prévus sur la période 2014-2033, en particulier sur le volet de l’assainissement urbain.
 
Dans ce contexte très moteur, le SERT (Secrétariat de l’Emploi et du Travail de l’Etat de São Paolo) a décidé le lancement d’un important Projet pilote de formation des personnels, en s’appuyant sur les résultats de l’étude de faisabilité pour la création d’un Centre de Formation Professionnelle aux Métiers de l’Eau (CFME) à São Paolo, à laquelle a contribué l’OIEau en fin 2013 et début 2014, et dont la nouvelle Association "HYDRUS-BRAZIL" sera le maitre d’ouvrage.
 
C’est dans le cadre du 7° Forum Mondial de l’eau à Daegu qu’a été officiellement annoncée la constitution de l’Association "HYDRUS-BRAZIL", dont l’OIEau est un des membres fondateurs. L’Assemblée Constitutive de l’Association s’est tenue au Brésil en juillet 2015 et les statuts ont été déposés officiellement.
 
De nombreuses activités sont en cours de déploiement par l’équipe de l’Association HYDRUS, afin de préparer la création du futur Centre de Formation aux Métiers de l’Eau, à São Paolo et d’une antenne pour la formation à la gouvernance des ressources et des services des eaux qui sera établie à Brasilia.
 
 
 
 

Coopération triangulaire au Brésil

 
Le programme de coopération triangulaire, animé par l’OIEau, entre les comités de bassins de l’Etat du Rio Grande do Sul à l’extrême sud du Brésil, le Comité de Bassin de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et le Consortium inter-municipal des bassins Piracicaba, Capivari et Jundiaí dans l’Etat de São Paulo a permis la réalisation de nombreuses activités en 2015.
 
Un document de référence comparant la situation actuelle de la gestion de l’eau dans les trois régions concernées a été élaboré en français et en portugais. Il sera mis à disposition du public sur Internet sous forme de fiches.
 
Des ateliers d’échanges ont permis aux membres des Comités de Bassin du Rio Grande do Sul de réfléchir, à partir de l’expérience de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, aux défis que constituent l’articulation entre différentes échelles de planification et l’organisation des acteurs en vue de garantir la mise en œuvre effective des actions planifiées.
 
Ils ont participé à une visite technique dans les bassins PCJ et dans l’Etat de Rio de Janeiro afin de connaître les expériences de mise en place d’Agences de Bassin brésiliennes et de dispositifs de redevances-aides dans ces deux contextes contrastés.
 
Cette première phase de coopération triangulaire s’est conclue en décembre 2015 par un séminaire de travail sur la mise en place concrète d’Agences de Bassin au Rio Grande do Sul. La région regroupant les affluents du fleuve Uruguay s’est portée candidate pour une expérience pilote de création d’une Agence de Bassin dans cet Etat.
 
La présentation de données détaillées concernant les premières années de fonctionnement des Agences françaises, dans les années 1970, a fortement intéressé les acteurs brésiliens, confrontés à des questions similaires à celles que se posaient les pionniers du système français de gestion de l’eau par bassin-versant, il y a maintenant cinquante ans.
 
Suite à ces résultats positifs, une nouvelle phase du programme de coopération triangulaire vient de démarrer. La comparaison des expériences de mise en place d’Agences de Bassin dans différents Etats du Brésil et dans le Bassin Loire-Bretagne sera approfondie.