Accueil du siteNotre actualité et avancementAppui aux politiques publiques de gestion des ressources en eau pour le (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Appui aux politiques publiques de gestion des ressources en eau pour le développement rural et agricole en Tunisie

Publié : Décembre 2015

L’OIEau participe au Programme d’Appui aux Politiques publiques de gestion des ressources en eau pour le développement rural et agricole (PAPS-Eau) en Tunisie, financé par l’Union Européenne.
 
L’OIEau fait partie du groupement d’entreprises Louis Berger/OIEau/SCET/CCM Consulting, mené par Louis Berger, qui a été retenu pour mettre en œuvre le projet. Un expert long terme est mobilisé pour une période de 2 ans sur le thème du renforcement des capacités des acteurs tunisiens dans le domaine de la GIRE.
 
12 organismes sous la responsabilité du Ministère de l’Environnement et du Ministère de l’Agriculture sont concernés.
 
Les actions menées dans le cadre du projet sont les suivantes :
  • Elaboration de plans de formation des agents des Ministères intervenants dans le secteur de l’eau ;
  • Mobilisation de la recherche-développement en soutien du PAPS-Eau ;
  • Diffusion par des séminaires ciblant les agents des Commissariats Régionaux de Développement Agricole (CRDA) et des experts privés.
  • Formation et transfert de compétences dans le domaine de la communication, notamment par la formulation d’une stratégie de communication et d’une campagne de communication pour la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE) et l’Agence de la Vulgarisation et de la Formation Agricole (AVFA).
 
 
 

Economie d’eau à la parcelle en Tunisie : où en sommes-nous ?

 
L’heure est au bilan pour le Ministère de l’Agriculture tunisien, qui a lancé il y a 20 ans le premier Programme National d’Economie d’Eau en irrigation (PNEE), dans le but de maîtriser la demande en eau agricole et d’augmenter le profit économique en agriculture irriguée.
 
Depuis décembre 2014, l’OIEau intervient aux côtés de Louis Berger et de la SCET-Tunisie pour évaluer ce programme dans le cadre du PAPS-eau financé par la Commission Européenne. 7 Gouvernorats sont concernés : Jendouba, Kairouan, Kasserine, Monastir, Nabeul, Sfax et Sidi Bou Zid.
 
Cette étude doit en un an permettre d’établir un diagnostic des projets d’économie d’eau à la parcelle, d’évaluer l’impact du PNEE, d’identifier les contraintes à sa mise en œuvre et d’en déduire des recommandations pour l’amélioration des performances du secteur irrigué dans son ensemble.
 
Un important dispositif de collecte complémentaire des données technico-agronomiques et financières a été déployé avec la participation, notamment, de plus de 350 agriculteurs, et de plusieurs dizaines de Groupements de Développement Agricole (GDA).