Accueil du siteNotre actualité et avancementHaïti : La DINEPA s’approprie le Référentiel Technique National de (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Haïti : La DINEPA s’approprie le Référentiel Technique National de l’EPA

Publié : Juin 2014

Il y a un an, la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement d’Haïti (DINEPA) lançait le Référentiel Technique National de l’Eau Potable et de l’Assainissement (RTN).
 
Cet important document a été rédigé par l’OIEau en concertation avec les acteurs du secteur de l’eau en Haïti.
C’est un puissant outil pour la DINEPA afin d’assurer ses missions fondamentales de régulation du secteur. Chacun sait, désormais, où retrouver les exigences minimales à suivre en Haïti pour chacune des techniques et ouvrages de l’eau et de l’assainissement.
 
Mais pour un tel document - de prés de 3.000 pages ! - un simple "lancement" ne peut suffire : les professionnels ont souhaité recevoir une formation au Référentiel pour apprendre à s’en servir, avoir un aperçu complet de son contenu, savoir l’expliquer concrètement à leurs réseaux professionnels sur le terrain.
 
L’OIEau a organisé cette "diffusion du RTN" en mars et en juin 2014 auprès d’environ une centaine de professionnels, sous la supervision d’un consultant indépendant, missionné par la DINEPA. Etaient directement ciblées par cette diffusion, les équipes de la DINEPA à Port au Prince et ses services "de terrain", ainsi que le secteur haïtien de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Cette mission s’est clôturée par une série de webinaires animés par l’OIEau, permettant d’ouvrir la connaissance du RTN à un public plus large.
 
 
La rédaction du RTN avait été financée par l’UNICEF, mais sa "diffusion" a été appuyée par la Coopération Suisse et la Banque Interaméricaine de Développement.
 
Il reste maintenant à poursuivre la diffusion du RTN vers les publics qui ne le connaissent pas encore suffisamment, mais aussi les entreprises de travaux, de fourniture, de service, les communes, les bailleurs de fond, les ONG … Le comité de pilotage du projet va identifier les publics prioritaires et définir une stratégie de formation au RTN de formateurs haïtiens.