Accueil du siteNotre actualité et avancementCoopération Triangulaire au Brésil
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Coopération Triangulaire au Brésil

Publié : Juin 2014

A travers le ”Forum Gaucho des Comités”, les 26 Comités de Bassin de l’Etat du Rio Grande do Sul participent depuis septembre 2014 à un Programme de Coopération Triangulaire, qui leur permet de tirer parti de l’expérience de l’Agence de L’Eau Loire- Bretagne et de l’Office International de l’Eau, en France, ainsi que du Consortium Intermunicipal des Bassins Piracicaba, Capivari et Jundiaí (PCJ), situé dans l’Etat Brésilien de São Paulo, qui a été un des bassins pilotes pour l’application de la Loi sur les Ressources Hydriques brésilienne.
 
Un séminaire destiné aux Membres de ces Comités de Bassin ”Gauchos” a été organisé en décembre 2014 dans la Ville Caxias do Sul, à l’occasion des 50 ans de la Loi sur l’Eau française (1964) et des 20 ans de la Loi sur l’Eau du Rio Grande do Sul (1994).
 
Il a permis de faire le point sur le chemin parcouru dans la mise en œuvre d’un modèle décentralisé et participatif de gestion de l’eau par bassin versant dans l’Etat du Rio Grande do Sul et d’en dresser des perspectives.
 
La Ville Caxias do Sul, par exemple, est située à l’amont des Bassins Taquari-Antas et Caí, aujourd’hui caractérisés par une forte pollution venant de la production industrielle et une activité d’élevage intensive. Or, ces deux rivières ont leurs embouchures dans le Lac Guaíba, à proximité de la Capitale de l’Etat, Porto Alegre, qui subit les conséquences de ces activités.
Dans ce cas, l’absence d’Agences de l’Eau, pourtant prévues par la Loi de 1994, rend délicate la concrétisation des résultats, malgré le dynamisme des Comités ”Gauchos”.
 
La Loi de l’Etat prévoit que ces Agences soient des Etablissements Publics, alors que celles créées dans le reste du Brésil l’ont été sous la forme d’Associations, plus souples et plus faciles à créer.
 
Les expériences des partenaires du projet de coopération éclairent les acteurs de l’eau du Rio Grande do Sul dans la recherche de solutions adaptées à leur contexte juridique et institutionnel particulier.
 
Les instruments de gestion intégrée des ressources en eau, qu’ils soient financiers, de planification ou d’information, sont en effet fondamentaux pour que les Comités de Bassin puissent prendre les mesures ad hoc.
 
Le Programme de Coopération Triangu- laire se poursuivra, en 2015, par un voyage d’étude des Comités ”Gauchos” dans les bassins PCJ, un second séminaire dans l’Etat du Rio Grande do Sul (cette fois, dans la région hydrographique du Rio Uruguai), et des missions techniques sur plusieurs thèmes priori- taires, dont la pollution par les nitrates.