Accueil du siteActualités internationalesLes eaux usées des logements deviennent le nouvel or noir de l’énergie verte (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

Les eaux usées des logements deviennent le nouvel or noir de l’énergie verte en Europe

En France, des HLM aux palaces et à l’Elysée, la pratique se généralise : on capte la chaleur des eaux usées pour produire de l’énergie.
A Boras, en Suède, Veolia va construire une usine de production de biogaz.
 
Les eaux usées sont devenues un or noir : on en capte la chaleur pour chauffer des bâtiments et on transforme les boues d’épuration en biogaz. Cela se généralise au point que la question n’est plus de savoir si le procédé doit être appliqué aux constructions neuves mais quel degré de performance peut être atteint. Cela a été encore rappelé ce lundi, quand Veolia a annoncé avoir remporté l’appel d’offres pour concevoir et construire la nouvelle usine de traitement des eaux usées de Boras. La ville, dans l’ouest de la Suède, met tout en oeuvre (recyclage, valorisation des déchets, réduction des gaz à effet de serre etc.) pour atteindre le 0 % d’énergies fossiles. Dans ce modeste contrat de 42 millions d’euros, l’usine de Veolia ne produira pas elle-même le biogaz. Mais, critère déterminant pour la ville, « l’usine de traitement doit aboutir à des boues susceptibles de produire le plus d’énergie possible via la centrale biogaz avoisinante », indique le groupe français.
 

Voir en ligne : http://www.lesechos.fr/industrie-se...