Kirghizstan - Vers un système intégré d’information sur l’eau

L’Agence Suisse de Coopération et de Développement (SDC) a confié à l’Office International de l’Eau une étude sur la gestion des données et sur les besoins en information concernant la demande et l’approvisionnement en eau d’irrigation au Kirghizstan.
 
Le Kirghizstan occupe la position la plus en amont du Syrdarya qui fait l’objet de conventions inter-état fixant la part réservée en aval à plus de la moitié de ses ressources internes en eau renouvelable. L’agriculture demeure un secteur économique important (20% du PIB), et représente plus de 90% des prélèvements en eau du pays.
 
Dans ce contexte, le renforcement de la gestion des données et informations sur l’eau agricole s’avère indispensable afin d’améliorer la planification, la distribution et l’utilisation rationnelle des ressources.
 
L’étude a consisté à analyser les processus de gestion et valorisation des données : une enquête sur les outils (bases de données, formulaires, fichiers, archives, logiciels, etc.), et sur les mécanismes de collecte, transmission et validation des informations a été conduite avec l’appui de la Direction des Ressources en Eau et de ses services régionaux, sur 3 thèmes : la demande en eau, la distribution en eau et les donnés structurelles des infrastructures hydrauliques.
 
Deux missions sur le terrain et un séminaire national organisé avec PKTI (Institut de Métrologie et Automatisation) ont permis de valider ces résultats qui sont disponibles sur le site Internet dédié http://www.aquacoope.org/sdc-ca/.