Equateur - District Hydrographique pilote de Manabí

La récente Constitution consacre "le droit à l’eau pour tous" : où l’eau constitue un patrimoine national stratégique, d’usage public, inaliénable, imprescriptible, insaisissable et essentiel pour la vie. Elle institue également une "autorité unique de l’eau" pour la planification et la gestion des ressources hydriques : le SENAGUA (Secrétariat National de l’Eau) est ainsi chargé de la mise en place des politiques de gestion intégrée de l’eau.
 
La nouvelle Loi sur l’eau, promulguée le 6 août 2014, structure le territoire en 9 districts hydrographiques et prévoit la création des Conseils de Bassins. Chaque district est piloté par une division déconcentrée du SENAGUA.
 
A l’occasion des journées franco-équatoriennes de l’eau, en octobre 2014, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne (AEAG) et l’OIEau ont été sollicités pour apporter un appui à la politique de l’eau en Equateur.
 
Un protocole de coopération a été conçu visant :

  • La mise en place et fonctionnement d’un Conseil de Bassin – pilote et l’organisation d’un secrétariat technique interministériel de ce Conseil de Bassin ;
  • Un appui méthodologique pour l’élaboration du Plan de Gestion du Bassin ;
  • Un examen participatif des mécanismes de financement du programme ;
  • L’élaboration du système d’information et de gestion des données.

 
Les missions, réalisées dans ce cadre, ont permis :

  • un travail interactif avec les partenaires du "Système National Stratégique de l’Eau" afin de faciliter les échanges de données et d’organiser les travaux participatifs.
  • d’apporter des propositions opérationnelles en matière de formation des acteurs, d’élargissement du cercle de concertation, d’organisation de commissions et groupes de travail et de communication à différents niveaux, en relation étroite avec les équipes du SENAGUA.

 
La forte volonté politique et le net soutien populaire sont des atouts majeurs pour le pays et faciliteront l’atteinte des objectifs de cette coopération.